« Sailbox est un projet de promotion du sport »

Une institution qui a tout de suite compris le potentiel de Sailbox est la Haute école fédérale de sport de Macolin (HEFSM). Mathias Rüedi, responsable des sports nautiques à l’Offi ce fédéral du sport (OFSPO) depuis 2007, s’est vite rendu à l’évidence : les deux bateaux existants – un Joker et un Surprise – ne répondaient plus aux besoins de la Haute école. Il fallait donc se mettre en quête d’un nouveau voilier d’équipe. « Nous avons évalué différents bateaux, notamment les voiliers suisses Esse 850, Onyx et J80 et cherché dans tous les grands salons nautiques », raconte Mathias Rüedi. Le hasard faisant bien les choses, c’est le moment qu’à choisi Olivier Lüthold, un des deux initiateurs de Sailbox, pour contacter la HEFSM. « Le projet nous a convaincu puisque la promotion générale du sport fait partie des objectifs de la HEFSM. Et Sailbox est un projet de promotion du sport par excellence », relève Mathias Rüedi. Cerise sur le gâteau, la HEFSM avait la possibilité d’influencer le design du mOcean, le voilier de Sailbox, en fonction de ses besoins. Une opportunité dont le responsable des installations de sports nautiques à Ipsach et Bienne ne pouvait que se réjouir : « Nos formations sont destinées à des groupes de six personnes, plus le moniteur. Le mOcean étant homologué pour sept personnes, l’organisation des cours de voile se trouve nettement facilitée », précise-t-il. Les deux mOcean viennent d’être livrés à la HEFSM. Ils seront principalement utilisés pour les cours de la HEFSM, par J+S, les universités, les hautes écoles spécialisées bernoises ainsi que les écoles et les associations. Pour des raisons juridiques, une intégration dans le projet de boat-sharing Sailbox n’est pas prévue.

Susciter de nouvelles vocations
L’exemple du Segelclub Aegeri, avec ses quelque 90 membres, prouve l’intérêt que représente Sailbox pour les petits clubs. Son président Beat Ritzmann et le comité directeur du club ont examiné le concept de Sailbox de manière approfondie. Ils ont également évalué le mOcean. Leur jugement : le voilier est bon, voire très bon. « Pour nous, l’intégration d’un nouveau bateau de club dans le système de location de Sailbox est optimale. Etant un petit club, nous sommes constamment à la recherche de nouvelles possibilités pour susciter un regain d’intérêt pour la voile », dit Beat Ritzmann. Pour lui, il n’y a pas de doute : « Sailbox permet une exploitation plus avantageuse d’un bateau de club. Nous espérons ainsi gagner de nouveaux membres et réduire le « trou » dans la tranche des 25 à 40 ans, un problème connu par tous les présidents de club. » Pour pouvoir démarrer la saison prochaine avec Sailbox, une assemblée générale extraordinaire décidera cet automne de l’achat d’un mOcean. « Le club dispose d’une bonne assise financière et avec le soutien de Sport-Toto et des sponsors, cette acquisition est tout à fait faisable », souligne Beat Ritzmann. Et d’ajouter : « Comme les discussions l’ont montré, les gens de l’Aegerisee sont tout à fait conscients des avantages de Sailbox. C’est une plate-forme idéale pour la promotion de la voile. »
Plus d’informations sur www.sailbox.ch