1ère épreuve du Championnat de France des Equipages

Podium  de l’épreuve (avant Jury)

1 –  Nouvelle Calédonie

2 – Oman Sail

3 – TPM Coych

  

Oman Sail Renaissance frappe fort à Pornichet

Le Grand Prix de l’Atlantique qui s’est tenu à Pornichet en Bretagne sud du 28 avril au 2 mai s’est refermé cet après-midi sur la victoire de Nouvelle Calédonie mené par Bertrand Pacé, un des as tricolores du Match Race et de la Coupe America. Sur la troisième marche du podium on retrouve TPM Coych et entre ces deux gros calibres, Oman Sail, l’un des nouveaux venus sur le circuit, monte sur la seconde marche du podium.

En une seule épreuve disputée par 20 équipages parmi les meilleurs du Tour de France, le team aux couleurs du Sultanat d’Oman a suscité dès le premier jour l’intérêt, puis l’admiration de tous par la régularité de ses performances au fils des manches. A l’issue de ce Grand Prix, l’alerte est désormais lancée dans les rangs des apparatchiks de la classe Farr 30 : Oman Sail sera l’action à suivre pour les deux prochaines rencontres du calendrier du Championnat de France 2010, la Normandy Sailing Week au Havre du 4 au 6 juin prochain et surtout le Tour de France à la Voile fin juin.

Disputée en 10 manches, dont une course de nuit (vendredi à samedi), ce premier rendez-vous a permis aux concurrents de juger les forces en présence et d’apprécier les concurrents les plus dangereux. Nouvelle Calédonie et Oman Sail sont désormais clairement dans les lignes de mire. Une belle entrée en matière du Moyen-Orient qui a un peu secoué l’establishment de cette classe habitué aux passes d’armes en petit comité.

Pour mener Renaissance Oman Sail,  le skipper anglais Rob Greenhalgh a fait appel à deux compères anglo-saxons, Anthony Haines et Phil Hammer, spécialistes de Farr 30 et 40 et du Melge et au français Cédric Pouligny, 3 Tour de France à son actif. Un troisième anglo-saxon, Nat Yves, n’est embarqué comme navigateur, que sur les étapes off shore.

Disputées à 7 équipiers, les manches de ce Championnat ont permis sur certains bateaux de faire tourner les équipages qui participeront notamment au Tour de France à la Voile. Cela a été le cas sur Oman Sail Renaissance qui a ainsi fait courir 5 équipiers Omanais qui font partie de l’école de Course d’Oman Sail à Oman.

A part, pour Nasser Al Mashari qui avait déjà participé l’an dernier au circuit des Extrême 40 sous les couleurs également d’Oman, ce Grand Prix Atlantique a été pour Abdullah, Yassir, Nawaf et Ali la première confrontation sur l’eau de leur jeune histoire de compétiteurs.

Après ces 5 jours de régates intenses, disputées en 10 manches dans des conditions variées, l’échelle des valeurs sûres du Tour 2010 s’est clairement dessinée. Si parmi les poids lourds ont compte toujours des enragés comme Nouvelle Calédonie, Courrier Dunkerque, TPM Coych, Ile de France, les Tricolores vont devoir compter avec des étrangers particulièrement affûtés et offensifs, Oman Sail en tête, mais aussi les américains de Groovedeerci, mené par Scott Nixon, les Hollandais de Tu Delft, mené par Bert Schandevyl et les Suisses de Jérôme Clerc sur Ville de Genève.

Citations :

Bernard Duval – Président du Comité de Course  du Grand Prix de L’Atlantique: « Nous avons été très contents des conditions de course qui nous ont permis de disputer 10 épreuves. Nous avons commencé avec 6-8 nœuds de vent pour finir aujourd’hui avec 18-20 nœuds. Souvent de secteur Ouest, Nord Ouest. Ce Grand Prix a été très disputé, notamment la 9ème manche où nous avons assisté à un duel digne du match Race entre Nouvelle Calédonie et Oman Sail. La compétition s’est déroulée dans un bon état d’esprit, très combatif sur l’eau avec des départs magnifiques. Du grand art. »

Rob Greenhalgh – skipper d’Oman Sail : « Nous sommes vraiment très contents de voir que nous avons été dans le match tout le temps quelque soient les conditions météo, petit temps, médium ou un peu plus soutenu comme aujourd’hui. Nous avons la bonne vitesse, pourtant nous avons encore notre vieux jeu de voile, contrairement aux autres qui naviguent déjà avec un jeu de voiles neufs. Je suis donc confiant pour la suite quand nous aurons notre nouvelle garde-robe.’

Nasser Al Mashari – Piano : « Notre régularité ne s’est pas démenti sur les 5 jours, c’est donc que nous avons déjà validé beaucoup de points sur la coordination de l’équipage. Nous sommes très confiants pour la suite. Les départs ont été impressionnants et nous avons toujours su rester dans les paquets de tête. Toutes les manches ont été très disputées. C’est du très haut niveau. Nous sommes fiers d’avoir été parmi les meilleurs de ce grand Prix. Prochain rendez-vous dans un mois au Havre début juin.»

Cédric Pouligny – Barreur : « On ne s’attendait pas à un tel résultat. Nous visions les 5 premiers, mais faire 2ème avec ce plateau c’est vraiment formidable pour le team. Nous nous étions bien entraînés aux manoeuvres en Angleterre et cela a porté ses fruits ici. Nous avons toujours été dans le match quelques soient les conditions. Mais c’est vrai que ce dernier jour a été un peu plus dur ; il y avait plus de vent donc plus de manœuvres. Mais nous avons encore une grande marge de progression, donc nous finissions cette première manche du Championnat de France plutôt confiants. »

L’équipage d’Oman Sail Farr 30 : Equipage tournant sur toutes les manches

Rob Greenhalgh (GBR) – Skipper/barreur

Cédric Pouligny (FRA) – barreur

Anthony Haines (GBR)

Phil Hammer (AUS)

Nat Yves (GB) – Navigateur sur les étapes off shore

Abdullah Al Farsi (Oman) – 25 ans

Yassir Al Rahbi (Oman) – 25 ans

Nawaf Al Gheedani (Oman) – 19 ans

Nasser Al Mashari (Oman) – 27 ans

Ali Al Balushi (Oman) – 20 ans

  

Classement

Over all

Still to be discuss with the Jury but we can say that Nouvelle Calédonie is 1st and Oman Sail énd for sur

 

02/05/10 : Manche 10

1- TPM – COYCH
2- NOUVELLE CALEDONIE
3- COURRIER DUNKERQUE
4- TENDER TO RAPETOU
5- OMAN SAIL

 

02/05/10 : Manche 9

1- CÔTES D’ARMOR
2- GROOVEDERCI
3- TENDER TO RAPETOU
4- TPM – COYCH
5- ILE DE FRANCE 2010
6- OMAN SAIL

 

02/05/10 : Manche 8

1- NOUVELLE CALEDONIE
2- OMAN SAIL
3- COURRIER DUNKERQUE
4- VILLE DE GENEVE CARREFOUR PREVENTION
5- GROOVEDERCI

 

01/05/10 : Manche 6 et 7

1: « Nouvelle Caledonie » Pace Bertrand, Yacht Club de la Grande Motte
2: « Oman Sail » Greenhalgh Robert, Yacht Club de la Grande Motte
3: « Tpm – Coych » Henry Fabien, Cercle Org Yachting Competition Hyerois
4: « Groovederci » Nixon Scott, Etats Unis D’am
5: « Ile de France 2010? Pahun / Aillaud Jimmy / Vincent, S N Trinite S/mer

 

30/04/10 : Manche 5

1- OMAN SAIL
2- NOUVELLE CALEDONIE
3- GROOVEDERCI
4- TPM – COYCH
5- COURRIER DUNKERQUE

30/04/10 : Manche 4

1- ILE DE FRANCE 2010
2- OMAN SAIL
3- NOUVELLE CALEDONIE
4- TPM – COYCH
5- PURFLO –  LES THERMES MARINS – SAINT MALO

29/04/10 : Manche 3

1- COURRIER DUNKERQUE
2- NOUVELLE CALEDONIE
3- GROOVEDERCI
4- ILE DE FRANCE 2010
5- TPM – COYCH

6- TENDER TO RAPETOU
7- OMAN SAIL

 

29/04/10 : Manche 2

1- COURRIER DUNKERQUE
2- OMAN SAIL
3- NOUVELLE CALEDONIE
4- GROOVEDERCI
5- TPM – COYCH

29/04/10 : Manche 1

1- NOUVELLE CALEDONIE
2- TPM – COYCH
3- OMAN SAIL
4- BRED
5- ILE DE FRANCE 2010

  

A PROPOSE d’OMAN SAIL

Le projet Oman Sail a été mis en place en 2008 avec pour objectif de contribuer à raviver la culture maritime du Sultanat d’Oman et d’être une source d’inspiration pour la jeunesse du pays. La feuille de route d’Oman Sail comprend des navigations océaniques hi-tech et de la régate professionnelle au plus haut niveau avec en ligne de mire de susciter l’intérêt de la jeunesse omanaise  à monter sur un bateau pour la première fois et de se créer ses propres rêves.

Ce cœur de ce projet est l’Ecole de voile Oman Sail qui permet aux jeunes garçons et filles d’Oman de s’essayer à la navigation pour leur propre plaisir et développement. L’objectif est de permettre aux écoles d’utiliser la Voile comme outil pédagogique pour construire chez les enfants la notion d’esprit d’équipe, la compréhension des mathématiques ou de la géographie et de créer une large plateforme d’où émergeront des marins de différentes régions du pays qui poursuivront leur formation dans l’Ecole de Course Oman Sail, ou qui se tourneront vers des métiers de la mer comme l’industrie nautique et les infrastructures qui permettront un développement durable de la voile à Oman.

La création de modèles comme Mohsin Al Busaidi, le premier Arabe à naviguer sans escale autour du globe en mars 2009, comme les Omansais engagés sur Tour de France à la Voile et  sur le circuit de l’European Extreme a déjà commencé à porter ses fruits. Deux ans après la mise en place du projet Oman Sail, de nombreux jeunes Omansais et Omansaises ont retiré de ces exemples un enseignement précieux : avec de la détermination et beaucoup de travail, tout est possible.