4 bateaux à ne pas manquer cette année

Texte :

Le plus grand salon nautique intérieur du monde bat son plein jusqu’à dimanche. Plus d’un millier de bateaux se donnent la réplique pour le plaisir de près de 250’000 visiteurs. Skippers était à l’incontournable boot Düsseldorf. Découvrez nos quatre bateaux à ne pas manquer cette année.

Pour l’amour des beaux bateaux

amel-60-01Amel 60

L’Amel 60, présenté pour la première fois à Cannes en septembre 2019, a été couronné European Yacht of the Year lors du salon dans la catégorie Luxury Cruiser. Un titre amplement mérité au regard du travail fourni par le chantier pour proposer un yacht fidèle à ses fondamentaux, c’est-à-dire un bateau taillé pour les tours du monde, chic, mêlant habilement esprit vintage et innovation. Le passage du ketch au sloop a tout de même permis de conserver de grands espaces dans la cabine propriétaire à l’arrière, ainsi qu’un immense bain de soleil en arrière du carré.

Pour la vitesse

Jedrilica ClubSwan 36Club Swan 36

Tout droit sorti de la planche à dessin de Juan Kouyoumoudjian – dont le CV comporte tout de même six campagnes d’America’s Cup –, le résultat est phénoménal. Swan frappe très fort en proposant une série monotype à foil, mais non volante. Le Club Swan 36 utilise uniquement un foil en C basculant d’un bord l’autre par l’intermédiaire d’un puits circulaire situé en avant du pied de mât. Une approche réellement innovante et qui fonctionne puisque le Club Swan 36 est capable d’atteindre les 18 nœuds au reaching pour seulement 14 nœuds de vent réel. Avec 16 unités vendues en quelques mois, de belles régates sont en perspectives !

Pour mettre les voiles dès 6 nœuds

7492-excess11seatrial0019Excess 11

L’Excess 11 comptait parmi les bateaux très attendus du salon. Après avoir lancé en grande pompe sa nouvelle marque l’an passé, le groupe Beneteau entendait marquer les esprits avec un nouveau concept de catamaran. On peut dire que les arguments affichés par ce 11 lui ont valu quelques éloges. D’abord le prix – 235’000 € prêt à naviguer – très attractif pour ce catamaran qui se positionne comme l’un des plus petits du marché et certainement avec un niveau de finition inégalé sur ce segment. Le devis poids a également été resserré, par exemple en optant pour un placement du mât en avant du roof, évitant ainsi les renforts qui en découlent. Sa carène est également bien travaillée avec un bouchain prononcé et des coques légèrement affinées par rapport au canon des catamarans de croisière. Dans sa version Pulse line (performance), il y a fort à parier qu’il saura se déhaler rapidement dans les petits airs.

Pour le plaisir

Dufour-530-1-1024x576Dufour 530

Le Dufour 530 signe l’offensive du chantier rochelais qui semble revigoré depuis son rachat par le groupe Fountaine Pajot. Pas de révolution, mais un bateau qui répond très bien aux différents besoins de sa clientèle. Dufour a en effet prévu de décliner ce modèle en trois version : Easy pour le marché de la location, Ocean pour un équipement que l’on pourrait qualifier de standard, et Performance pour des capacités augmentées (plan de pont optimisé, plus 20 % de voilure, bulbe en plomb, etc). Sa force devrait résider dans sa modularité et sur le savoir-faire reconnu du chantier.