48 jours 07 heures 44 minutes 52 secondes !

Le Trophée Jules Verne appartient désormais aux dix hommes qui ont tourné autour du globe à 18,76 nœuds de moyenne sur la route la plus courte, battant de 2 jours 08 heures 35 minutes le temps de référence établi par Orange 2 en 2005. Franck Cammas et ses hommes ont franchi la ligne d’arrivée devant le phare de Créac’h à Ouessant (Finistère) à 21h 40′ 45 » TU samedi 20 mars (22h 40′ 45 » heure française). Ils doivent rejoindre le port du Château à Brest vers 10h00.

 

Le skipper Franck Cammas, le navigateur Stan Honey, les chefs de quart Fred Le Peutrec et Steve Ravussin, les barreurs-régleurs Loïc Le Mignon, Thomas Coville et Lionel Lemonchois, et les trois équipiers d’avant Bruno Jeanjean, Ronan Le Goff et Jacques Caraës, épaulés à terre par le routeur Sylvain Mondon, ont réussi leur pari : s’adjuger le record de vitesse à la voile autour du monde par les trois caps !

En 48 jours 07 heures 44 minutes, Groupama 3 a connu des hauts et des bas car il n’a toujours été en avance sur le temps de référence établi par Bruno Peyron et son équipage en 2005. Au contraire ! Le trimaran géant a eu jusqu’à plus de 500 milles de retard sur Orange 2 et n’a pu battre le record du Trophée Jules Verne que grâce à un final éblouissant depuis l’équateur. Il avait alors une journée et deux heures de retard, mais en avalant l’Atlantique Nord en 6 jours 10h 35′, Groupama 3 a tout simplement pulvérisé le temps de référence sur cette tranche de parcours.

Parade en rade

Partis le 31 janvier 2010 alors que la « fenêtre » météorologique n’était pas particulièrement favorable, Franck Cammas et ses hommes ont alterné les phases extrêmement rapides et des séquences très lentes. Car les conditions ont été très variées sur ce tour du monde, même si le vent a rarement dépassé 40 nœuds. Il faut dire que la trajectoire choisie cherchait à éviter les mers dures et les brises trop soutenues, ce qui a sensiblement rallongé la route : Groupama 3 a en effet effectué 28 523 milles alors que la route la plus courte est de 21 760 milles. Ainsi, sur l’eau le trimaran géant a tenu une moyenne de 24,6 nœuds ! La zone la plus délicate, à l’aller comme au retour, a finalement été l’Atlantique Sud, lors de la descente à cause des calmes et à la remontée en raison de brises contraires.

Groupama 3 reste cette nuit en mer au large de Ouessant en attendant le lever du jour : il embouquera le goulet de Brest vers 9h30 à la voile, puis après une parade dans la rade, s’amarrera au port du Château vers 11h00. De nombreuses personnalités dont Bruno Peyron, précédent détenteur du Trophée Jules Verne depuis 2005, ont fait le déplacement à Brest pour accueillir l’équipage victorieux et les Brestois ont prévu d’applaudir en masse les dix tourdumondistes en fin de matinée.

Arrivée de Groupama 3

Samedi 20 mars 2010 à 21 heures 40 minutes 45 secondes TU
En 48 jours 7 heures 44 minutes  52 secondes
Amélioration du record*
2 jours  8 heures 35 minutes 12 secondes

*Sous réserve d’homologation du WSSRC
(Orange II – Bruno Peyron – en 50 jours 16 heures 20 minutes et 4 secondes en 2005

Lire le reportage complet dans le Skippers d’avril-juin