600 KMS AVANT LA DERNIERE LIGNE DROITE DU TOUR DE FRANCE A LA VOILE

16/07 – 

Ils y sont déjà. La phase atlantique du Tour de France à la Voile s’achève ce soir. S’ouvre devant le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention une nouvelle et ultime semaine de régates. En tête du classement amateur, ils n’oublient pas que la course n’est pas terminée et que le sprint final sera hardu.

Royan, le 16 juillet 2010 – Un seul parcours banane a été lancé ce matin. Mummaduck, principal rival du Team Ville de Genève – Carrefour Prévention franchit la ligne en première position. Nouvelle Calédonie, leader de ce Tour de France à la Voile est second, juste devant le bateau de la Réunion. Pour l’heure, chaque équipage s’affère à préparer le bateau pour le grutage de cet après-midi. Après la remise des prix, les coureurs prendra la longue route qui les mènera dans le Gard.

Ce matin, après un départ moyen, les genevois ont cherché le vent car ils avaient de la peine à accélérer. Ils se sont décalés sur la gauche du plan d’eau, sont revenus sur la flotte et ont taché de naviguer proprement, en conservant leur place dans la flotte. Ils terminent 7ème de la manche et restent premiers en amateur.

Au retour sur le ponton, l’interview est « tombée » sur Loïc Forestier. « Loïc, racontes-nous un peu cette régate ». La réponse a été étonnante : « Je vais avoir du mal à vous raconter quelque chose, j’étais au fond du bateau une bonne partie de la course ! ». Malade ? Puni ? La réponse est tout autre : il y avait peu de vent et, dans ces cas là, il faut mettre du poids au fond du bateau afin d’abaisser son centre de gravité et passer mieux les vagues. Loïc n’a donc pas vu grand-chose de la course, mais a bougé dans le bateau comme ses co-équipiers sur le pont : au même moment, au même endroit. Ne voyant rien, il a du faire appel à d’autres sens pour comprendre ce qui se jouait sur l’eau et a du être deux fois plus attentif à tout ce qu’il pouvait entendre.

A présent, le transit se prépare. Le bateau est démâté, les voiles et les boots sont rincés afin d’enlever le sel. Les équipiers démontent plus de choses que nécessaire sur le Farr30 : cela leur permet de vérifier l’état du bateau, et de prévoir les réparations et les ajustements à faire une fois arrivés à Port Camargue. Le team genevois prendra la route ce soir, après la remise des prix. Le transit, bien que long, est un moment agréable pour chacun : il permet de se changer les idées, de prendre du recul, de se reposer afin d’être prêt pour la dernière semaine de régates.

A bord pour la dernière banane de l’Atlantique :
– Jérôme Clerc (barre)
– Bruno Barbarin (tactique)
– Bryan Mettraux (Embraque)
– Loïc Forestier (Embraque)
– Cédric Schmidt (Grand Voile)
– Christian Monachon (Piano)
– Nils Palmieri ( N°1)

Classement général à l’issue de l’Atlantique :
1. Nouvelle Calédonie
2. Courrier Dunkerque
3. TPM – COYCH
….
8. Ville de Genève – Carrefour Prévention