67e Rund Um Bodensee : les Suisses rentrent bredouilles

Texte :

Photos : ©Walter Rudin & Juerg Kaufmann

L’Autrichien Fritz Trippolt remporte la Rund Um 2017 sur un Décision 35. Meilleur Suisse, Albert Schiess se hisse sur la 3e marche du podium, avec son Holy Smoke, qu‘il a construit il y a 28 ans. En tout, 324 bateaux ont profité des magnifiques conditions offertes lors de la plus grande régate du lac de Constance.

_DSC4627En ce vendredi Lindau est sous tension. Comme chaque année, la ville située au bord du lac de Constance accueille la Rund Um et des milliers de badauds envahissent l’île dès le début de l’après-midi pour se disputer les dernières places de parc. Lorsque, comme cette année, la météo joue le jeu et qu’Éole répond présent, Lindau est bondée. À la grande joie du public, le spectacle était au rendez-vous dès le début de la rencontre. À ce moment-là, on mesurait déjà des pointes à 20 noeuds !
Au milieu du lac, le vent a soufflé si fort que le barreur Stefan Stäheli, sur le catamaran Sonnenkönig d’Armin Schmied, a été contraint à l’abandon avant même le début de la course. Pendant la traversée entre Romanshorn et Lindau, le multicoque n’a pas tenu le choc pour finalement se délaminer. Un bras de liaison s’est rompu contraignant l’équipage à faire demi-tour. Par conséquent, la course a été privée d’un grand favori et les Suisses d’un sérieux prétendant à la victoire. Le dernier succès helvète à la Rund Um remonte à 2014 et son auteur n’était autre que Sonnenkönig. Il était donc grand temps de ramener le Ruban Bleu en Suisse. Mais c’était sans compter sur la concurrence qui n’est pas restée les bras croisés. Ralph Schatz, le vainqueur de 2016, a tout fait pour défendre son titre. À la conférence de presse précédant la course il a déclaré : « Nous avons complètement révisé le bateau. Le fabricant des voiles est exprès venu du Sud de la France. Résultat des courses, nous avons pu augmenter la vitesse de l’Orange Utan d’au moins 10% et nous avons commencé les entraînements dès février. » Parmi les favoris figurait aussi l’Autrichien Fritz Trippolt. Ce dernier a acheté un Décision 35 sur le Léman et tout le monde était impatient de voir si le Skinfit allait pouvoir briser la suprématie des leaders traditionnels.

Bataille serrée en tête

Holy_SmokeAu coup de canon à 19 h 30, près de 300 bateaux se sont lancés sur le parcours dans un vent force 3, assez pour permettre même aux bateaux lourds d’avancer rapidement en direction de Romanshorn et Constance. Très tôt déjà, un trio composé de Skinfit, Orange Utan et du vieux Holy Smoke du Suisse Albert Schiess s’est détaché du reste de la flotte. Si Skinfit a choisi la mauvaise option sur le premier bord, il s’est vite avéré que dans ces conditions il était le plus rapide au près. Il a donc vite rattrapé son retard et dès le premier passage de bouée au large de Romanshorn, et a pris le large pendant que ses deux plus sérieux concurrents se battaient avec des problèmes de matériel. Holy Smoke a connu une avarie au niveau de son palan de voile d’avant alors que sur Orange Utan, les dégâts étaient encore plus importants ! La drisse de la voile d’avant s’est détachée de la tête du mât et un équipier a dû grimper au milieu de la nuit pour remettre la drisse en place. À peine ce problème résolu, la grand-voile s’est déchirée juste au-dessus du cunningham. Tom Rüegge, à la barre de l’Orange Utan, était visiblement en colère : « Je ne comprends pas qu’une chose pareille puisse arriver après le refit complet du bateau. Nous avons au minimum perdu un quart d’heure et au bord de près en direction d’Überlingen, la voile endommagée nous a empêchés d’aller plus vite », s’est-il exclamé. Entre-temps, Skinfit avait augmenté son avance de quatre milles avant de perdre passablement du terrain au retour. Les poursuivants avaient commencé la remontée, réduisant peu à peu leur retard. Mais, même si le SL33 Orange Utan est très performant au portant, ils n’ont plus rien pu faire. « Nous nous sommes battus comme des lions. Du coup, nous sommes très déçus et épuisés. Les incidents ont coûté beaucoup d’énergie », a déclaré Rüegge à l’arrivée. En passant la ligne d’arrivée à Lindau après 62 milles, 6 heures et 22 minutes, Skinfit n’avait plus que onze minutes ou un demi-mille d’avance sur ses poursuivants. « C’était une magnifique course. Le Décision 35 se comporte vraiment bien, même si parfois, nous avons aussi bénéficié de coups de chance en profitant d’un vent favorable », s’est-il réjoui.

Holy Smoke meilleur bateau suisse

orange-utan-par-Jürg-Kaufmacredit-juerg-kaufmannEn s’adjugeant la 3e place, Albert Schiess du Yacht Club Arbon a créé la surprise. Non seulement, il a réussi à tenir tête aux bateaux de la nouvelle génération avec son Holy Smoke qui a tout de même 28 ans au compteur, mais son équipage affichant une moyenne d’âge de plus de 60 ans avait manifestement encore assez de force pour se tenir plus de six heures aux trapèzes. « Nous nous interdisons de vieillir, a assené le skipper Albert Schiess. La concurrence est plus rapide et peut mieux serrer le vent. Nous avons seulement des chances si les autres connaissent des problèmes ou choisissent la mauvaise option. Mais peut-être que notre expérience et notre sérénité nous aident aussi. »
Cette année, plus de 90 % des bateaux au départ ont terminé la course. La Rund Um 2017 restera dans les annales comme une des plus belles éditions. Le soleil, la régularité du vent, les températures douces pendant la nuit et la bonne visibilité quelques heures avant la tombée de la nuit y étaient pour beaucoup.