700 marins et de très belles unités à Porquerolles début juin

Mercredi 13 avril 2011

La treizième Semaine de Porquerolles est déjà assurée de faire le plein. Pas moins de 55 bateaux sont déjà inscrits deux mois avant le lancement des régates, pour un nombre de places volontairement limité à 70. De très belles unités seront en lice, dont des TP52, Swan 45, 12 MJI, … .

 

Du mercredi 1er au dimanche 5 juin 2011, Porquerolles vibrera à nouveau pour la fameuse « Semaine » éponyme, treizième du nom. Comme l’an passé, 70 bateaux viendront en découdre aux abords de l’île et en baie de Hyères. Avec une dizaine de personnes en moyenne par bateau, environ 700 marins et suiveurs seront ainsi de nouveau aux prises avec les caprices de la météo méditerranéenne.

Répartis en quatre classes, de IRC 1 à IRC 4, les 70 équipages régateront de nouveau sur ce plan d’eau très polyvalent, où les annulations sont rares. A raison de trois à quatre manches courues par jour – des bananes et un parcours côtier plus long – une dizaine de manches devraient être courues dans ces eaux paradisiaques… et toujours dans le même état d’esprit, jalousement défendu et revendiqué par les organisateurs. Marc Creusefond, membre du YCP, présidera cette Semaine de Porquerolles 2011 en vertu du principe d’alternance avec l’International Yacht Club de Hyères, qui était aux commandes l’an passé.

Sérieux sur l’eau, convivial à terre

Parmi les inscrits, de très belles unités dans chacune des quatre catégories, dont par exemple et deux TP 52 et trois 12 MJI. Des 12MJI dont la participation devrait d’ailleurs encore croître à l’avenir, puisque la Fédération Internationale des 12 MJI a demandé que la Semaine devienne une étape officielle du circuit méditerranéen des 12MJI.

Il y aura donc beaucoup de sport et de spectacle début juin aux abords de Porquerolles. Amateurs éclairés et professionnels s’y affronteront sous le soleil, tentant de tirer le meilleur parti de leurs coursiers. A noter que cette Semaine de Porquerolles compte aussi pour les Trophées de l’IRC.

« D’année en année, le niveau de la compétition s’élève et du côté de l’organisation, nous essayons aussi d’être meilleurs à chaque édition, d’apporter toujours un peu plus, même si l’équipe est déjà très bien rodée », note encore Marc Creusefond. Une preuve ? « Dans chaque catégorie, les vainqueurs de l’an dernier (comme les skippers du GP42 Near Miss ou de l’A35 Tchin Tchin) ont été parmi les premiers à s’inscrire de nouveau, c’est bon signe. Nous aurons encore une très belle flotte. Je pense honnêtement que si la Semaine de Porquerolles est devenue un événement phare, c’est lié à trois choses : le niveau élevé des régates, la qualité! ; de l’organisation et ce mélange entre l’hyper compétitivité sur l’eau et l’hyper convivialité à terre ». Rendez-vous le 1er juin 2011 à Porquerolles.

La jauge IRC

L’IRC, pour « International Rule Club », est une jauge qui s’applique aux voiliers habitables de course-croisière. Elle a remplacé en 1999 le CHS, Channel Handicap System. Elle est conçue pour donner satisfaction et équité sportive au plus grand nombre. La jauge IRC permet de faire courir côte à côte des bateaux de tailles et conceptions différentes, auxquels sont attribués des handicaps ou « rating ». Le rating est calculé par l’autorité de rating en fonction des informations fournies par le propriétaire du bateau, et d’après une formule tenue secrète. Il permet de convertir le temps réel (temps écoulé entre le départ et l’arrivée) en temps compensé (qui tient compte du handicap). Une fois le rating attribué, le calcul est assez simple car i! l n’y a qu’un seul coefficient correcteur. Les propriétaires de cette jauge IRC sont l’Union Nationale pour la Course au Large (UNCL) et le Royal Ocean Racing Club (RORC). Avec 5500 certificats dans le monde dont un millier en France, l’IRC est une des jauges les plus représentées, en particulier outre Manche.