A l’orée de l’alizé

C’est parti depuis 4 jours, les 24’000 et quelque skippers virtuels de la Transat Benodet-Martinique se sont élancés à l’assaut de l’Atlantique dimanche dernier. Après un dégolfage relativement aisé, les concurrents ont rencontré un premier coup de vent avant de renaviguer dans des conditions plus confortables. La flotte évolue maintenant au large de la péninsule Ibérique. La route sud semble pour l’instant payante. Un petit groupe de six bateaux a réussi à s’échapper du gros du paquet et domine actuellement le jeu. Kundalini Nat mène en effet la course avec PETITE CHLOE 10 TPN, redoutable666, patdepp, suscinio56 RKN et TITOU 09. Le courant de nord-nord-est qui semble établi et mener tout droit vers l’alizé pourrait bien faiblir ces prochaines 24 heures, et permettre aux voiliers situés encore plus au sud de glisser doucement par-dessous. La distance choisie pour contourner l’anticyclone des Açores est à ce stade déterminante.

Chez les réels, Gildas Morvan est toujours en tête des 19 Figaro en course. Le skipper de Cercle Vert est talonné par Thomas Rouxel et Nicolas Lunven à moins d’un mille. La stratégie est la même pour ces marins qui doivent chercher le meilleurs passage pour passer la haute pression et rejoindre l’Alizé.

Du côté de la Velux 5 Oceans, la flotte des réels se réduit comme peau de Chagrin, puisque Zbigniew Gutowski à été contraint à une halte technique dû à un étai brisé, ainsi qu’une côte cassée. Brad Van Liew mène toujours les débats au large d’Antigua, les trois bateaux naviguent pratiquement à la même latitude.

Les 80’000 skippers virtuels poursuivent également leurs routes vers Charleston en Caroline du Sud, et le classement a passablement évolué depuis la semaine dernière. Meteo79niort.com qui était en tête à proximité de l’équateur est aujourd’hui 169ème et la course est menée par Spirit of the game. Macjoliver RKN, Ondazul BRA et jfl40 naviguent dans le même groupe au large de Porto Rico. À ce rythme, les virtuels devraient boucler les 1200 milles qui leur restent avant les réels.

Le leader du trophée Jules Vernes KermeneR reste toujours indétrônable et détient toujours le record du tour du monde avec son temps 44j 22h et 48 min qui reste à battre.