A l’eau, la terre !

Ils voulaient des sensations, ils sont gâtés ! Nous sommes encore loin des longues glissades au vent portant tant attendues mais ça file, ça mouille et ça penche ! « Les conditions sont terribles, » dixit Kito en direct de l’Océan Indien. Pour en savoir plus, les élèves de CM1 et CM2 de l’Ecole André Malraux de La Grande Motte ont interrogé le skipper de Groupe Bel à l’occasion d’une vacation organisée depuis le Centre d’Entraînement Méditerranée (Pôle d’Excellence de la FFVoile) dont Kito a été l’un des fondateurs en 2003. Invité surprise également, le navigateur Marc Guillemot s’est joint à la conversation. Il y avait donc du beau monde aujourd’hui pour encourager le tandem de Groupe Bel après 34 jours de mer.

Quatrième à 15h00, à 561 milles de Virbac-Paprec 3, Groupe Bel a passé la porte des glaces de « Crozet » cette nuit et se livre une belle bagarre à vue avec Estrella Damm qui a repris une légère avance ce jeudi. Après 8 500 milles nautiques (15 740 km), Kito et Seb vivent des heures intenses à l’approche de la longitude des Kerguelen, d’autant que les écarts sur le 2ème, Mapfre, se réduisent peu à peu ! Côté météo, c’est dans un vent de secteur Sud-Sud-Ouest de plus de 25 nœuds que Groupe Bel file au reaching (au travers) entre 15 et 22 nœuds avec des pointes à 27 nœuds ! Chaud devant !

Grégoire, Lucas et tous les autres suivent Groupe Bel depuis le début de la course avec leurs institutrices et c’est avec beaucoup de fierté que la quarantaine d’élèves s’est prêtée au jeu des questions/réponses. Organisation de la vie à bord, découverte des animaux et même utilisation du « mode furtif », ils avaient bien préparé leur entretien ! Le tout sous la houlette de Franck Citeau, directeur sportif du CEM et des « figaristes », en stage actuellement, venus saluer l’équipage.

« Comment cela se passe aujourd’hui ? » demande une petite voix avec l’accent du sud et pleine d’admiration de parler à son skipper favori : « La mer est encore énorme ! Nous nous rapprochons d’un front froid très actif avec des bascules du vent très violentes. Le pilote automatique barre car le bateau est un véritable sous-marin, il passe sous les vagues à plus de 20 nœuds, nous nous relayons à tour de rôle. Ça va un peu trop vite à mon goût mais nous restons prudents ! Avec le vacarme, c’est vraiment l’enfer, au moment où je te parle on est à 27 nœuds ! Estrella Damm est repassé devant cette nuit mais nous sommes 4ème et toujours dans le bon paquet ! »

Allo Kito, c’est Marco !

Amis, concurrents sur l’eau, Marc Guillemot, skipper du monocoque Safran, et Kito partagent bien des choses : leurs bateaux, imaginés par le cabinet VPLP et l’architecte Guillaume Verdier, sont des « sistership » et partagent des histoires de mer comme leur bagarre sur la Transat Jacques Vabre 2009 que Safran avait remporté quelques heures devant Groupe Bel et des infortunes du large, Marc Guillemot s’étant lui aussi fêlé des côtes lors de l’Artémis Transat 2008.

Marco : Kito ? C’est moi, ton concurrent, ton ennemi, ton ami en mer et à terre !

Kito : Ah, ça me fait plaisir de t’entendre ! Comment vas-tu ?

Marco : Quelle belle bagarre ! Tu sais bien à l’échelle du globe, les 500 milles de Loïck et Jean-Pierre ne sont rien ! J’imagine assez bien les conditions que tu décris, nos bateaux sont de vrais shakers, ça ne doit pas être facile.

Kito : Ce n’est vraiment pas rigolo sur l’eau.

Marco : A terre, on ne peut vraiment pas se rendre compte de la violence, il faudrait que nous marins soyons montés sur cylindres bloc !

Kito : Ce n’est pas facile, surtout avec mes côtes fêlées mais tu connais bien le problème, tu t’étais blessé sur une transat.

Marco : Parlons un peu technique, que penses-tu de l’hydro générateur ?

Kito : On est super contents ça marche très bien. Nous l’avions peu testé avant le départ, et jusque-là nous n’avons quasiment pas utilisé le moteur ! On a encore tout le gasoil et surtout ça ne ralentit pas le bateau. Nous sommes vraiment satisfaits du système.

Marco : Bonne continuation à vous deux, la bise à Seb et belle bagarre !

La Play-list de la semaine de DJ’Odhiggan :  » Hippy hippy Shake  » de Big Soul et « One beer, one scotch, one bourbon » de Georges Thorogood and the Desroyers, à écouter aussi la version seventies de Johnny Rivers

CLASSEMENT DU JEUDI 03 FEVRIER A 15 HEURES (HF) :

1 – Virbac-Paprec 3 / Jean-Pierre Dick & Loick Peyron à 15 945 milles du but

2 – Mapfre / Iker Martinez & Xabi Fernandez à 424 milles du leader

3 – Estrella Damm / Alex Pella & Pepe Ribes à 549 milles

4 – Groupe Bel / Kito de Pavant & Seb Audigane à 561 milles

5 – Renault / Pachi Rivero & Antonio Piris à 764 milles

6 – Mirabaud / Dominique Wavre & Michèle Parret à 1314 milles

7 – Neutrogena / Boris Herrmann & Ryan Breyma ier à 1344 milles