Successeur de l’Oceanis 31 qui a une belle carrière de plus de 13 ans, le 30.1 est la nouvelle entrée de la gamme Oceanis. Nous avons tiré quelques bords sur ce bateau de pure balade et de croisière conviviale. Nous avons d’abord été surpris par sa capacité à se déhaler dans les petits airs, surtout avec l’option code 0 qui permet déjà d’avancer à 3,5 nœuds avec un angle serré dans 5-6 nœuds de vent. Facile à manœuvrer avec un cockpit bien dégagé, des winches qui peuvent revenir sur l’arrière en option, une double barre à roue ou une barre franche selon les goûts et les usages, et surtout sans pataras grâce à de bonnes barres de flèche poussantes, il s’agit d’un bateau extrêmement modulable en fonction des options. En plus de sa voile à corne de série, on peut lui ajouter un génois assez recouvrant avec un chariot relégable, une petite motorisation de 14 ch pour les lacs – à la place de 31 ch –, une quille relevable pour atteindre un tirant d’eau de 2 m 30, et un mât pivotant bien utile pour franchir les ponts et canaux! Avec ses deux belles cabines, son grand coffre de stockage sur tribord et sa table à cartes escamotable permettant d’optimiser l’espace de détente intérieur, le 30.1 présente de nombreux atours pour un programme de croisières, et ce quel que soit le type de plan d’eau ! jack-beck.ch