Adam Minoprio dégaine en premier face à Mathieu Richard

Londres, le 30 septembre 2010 – Le détenteur du titre de champion du monde de match racing de la Fédérarion Internationale de Voile (ISAF), le néo-zélandais Adam Minoprio (ETNZ/BlackMatch Racing), a ouvert les hostilités à la veille de l’avant-dernière étape du circuit annuel, déclarant qu’il était désormais à portée du titre de champion du monde 2010 et de l’actuel leader du championnat, le français Mathieu Richard (French Match Racing Team).

Le World Match Racing Tour se poursuit dès la semaine prochaine aux Bermudes, à l’occasion de l’Argo Group Gold Cup (5-10 octobre), l’avant-dernière étape du championnat du monde. Suite à sa splendide victoire du mois passé lors du Danish Open, Minoprio ne compte en effet plus que 17 points de retard sur Richard.

 Adam Minoprio est un habitué à des fins de saison tonitruantes. Deuxième de la Bermuda Cup l’an passé, il s’était imposé lors de la Monsoon Cup, la grande finale du championnat disputée en Malaisie, remportant du même coup le titre mondial et accédant au panthéon des match racers.

 Très confiant, Minoprio n’a pas hésité à déclarer : « nous sommes en position de nous battre pour la victoire finale dans le World Match Racing Tour. Nous allons profiter de la Bermuda Cup pour engranger des points avant la dernière étape du championnat, et pour réduire le score face à Mathieu Richard afin de mettre un maximum de pression sur ses épaules avant la Monsoon Cup.»

 Très proches au classement intermédiaire, les deux skippers vont utiliser tous les moyens à leur disposition pour prendre l’avantage sur leur adversaire. Minoprio peut se targuer d’avoir battu Richard lors des quarts de finales de la dernière Bermuda Cup, tandis que ce dernier n’oubliera pas qu’il a déjà remporté cette épreuve par le passé. Le français a également fait preuve d’une plus grande régularité cette saison et il se situe en position de force dans l’optique d’une première victoire au championnat du monde de match racing de l’ISAF. 

 Mais tout deux devront également protéger leur garde. En effet, le double champion du monde Ian Williams (GBR, Team GAC Pindar et sponsorisé par Argo Group) et l’australien Torvar Mirsky (Mirsky Racing Team) talonnent Minoprio de près et gardent une chance réelle de remporter le Tour.

 Avec pas moins de vingt-quatre équipes inscrites, l’Argo Group Gold Cup est l’une des compétitions les plus disputées du circuit annuel. Pour les leaders du circuit annuel, le risque d’une élimination précoce est omniprésent. Le round robin d’ouverture mettra en effet aux prises trois groupes de huit compétiteurs, tandis que seules les deux meilleures équipes franchiront le cap du premier tour. Les six équipes suivantes devront disputer les repêchages pour tenter d’accéder aux quarts de finales.