Alessandro di Benedetto, un « sacré » parrain pour cette 3ème édition

Alessandro di Benedetto est un drôle d’olibrius. Arrivé le 22 juillet aux Sables d’Olonne, il est un des premiers à avoir amarré son 6,50 au ponton du Vendée Globe. Mais, il ne repartira pas dimanche prochain pour les Açores : il rentre en effet d’un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Un record homologué en 268 j 19h 36′ 12″. Alessandro a accepté de devenir le parrain de cette édition 2010.Bien sûr, son voilier n’a pas tout à fait la même allure que les prototypes flambants neufs qui viendront se disputer la victoire entre Les Sables d’Olonne et le port d’Horta.On ne part pas taquiner les mers du sud sans pouvoir disposer d’un minimum de confort. Il reste que son Findomestic n’est autre que l’ancien Hakuna Matata qui a déjà plusieurs Transat 6,50 à son actif : Alessandro qui exerce le métier de géologue a travaillé pour transformer l’ancien prototype en un voilier capable d’aller se frotter aux mers du sud. L’homme n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà à son actif une traversée de l’Atlantique en catamaran de sport ainsi qu’une traversée du Pacifique nord  sur un day-boat de moins de 20 pieds de long.

Arrivé aux Sables d’Olonne le 22 juillet, il a été accueilli par toute la famille de la classe Mini. En réalisant cet exploit, il démontre aussi que ces petits bateaux sont capables d’aller affronter les mers les plus extrêmes, qu’il suffit de quelques solides aménagements et d’une volonté hors du commun. Et pourtant, son parcours fut loin d’être un long fleuve tranquille. A quelques centaines de milles du cap Horn, alors que la délivrance était proche, Alessandro a démâté. Tout seul, sans aucune aide extérieure, il a réussi à confectionner un gréement qui lui a permis de boucler son tour du monde. Parti le 26 octobre, il a donc passé neuf mois en mer. Neuf mois dans un espace de vie de quelques mètres carrés, neuf mois coupé du monde si ce n’est les rares communications qu’il gardait avec la terre. Sa présence aux Sables d’Olonne aux côtés d’Arnaud Boissières, concurrent valeureux du dernier Vendée Globe et lui-même ancien de la Transat 6,50, va sûrement être un aiguillon supplémentaire pour la détermination des trente huit concurrents de cette édition 2010 des Sables – Les Açores – Les Sables. Alessandro participera lundi 26 juillet à 18h30 aux interviews de la Voile organisés chaque soir de cette semaine (sauf jeudi) devant la mairie des Sables d’Olonne. L’occasion de revenir sur son périple et de saisir les clés d’une ténacité hors du  commun.