All4One deuxième du classement provisoire

26 mai 2010, La Maddalena – Les Franco-Allemands d’All4One marquent aujourd’hui leur troisième point.

Après une longue journée de course dans la brise sarde, les muscles des grinders doivent être douloureux. En particulier ceux des équipiers d’All4One, qui ont disputé deux matchs et sont restés sur l’eau jusqu’au crépuscule.

Deux matchs, une victoire et une défaite : le bilan est positif pour le barreur Sébastien Col, très souriant. « C’est une belle victoire face à Luna Rossa et Ed Baird car le match était très tendu, en fin de journée, dans du vent très instable. Nous avons été heureux dans nos choix et avons pris le contrôle du match après le premier croisement. Nous sommes restés devant et avons augmenté notre avance. C’est quelque chose que nous avions du mal à faire avant et que nous avons très bien fait aujourd’hui. » C’est la défaite contre BMW Oracle que le coureur a plus de mal à admettre. « Nous étions en tête quand le comité a changé de parcours sans le faire dans les règles. Nous allons réclamer contre le comité de course pour demander un ‘redress’ et recourir le match. »

En tête de tableau, l’équipage d’Artemis. Des Suédois décidément très en forme puisqu’ils prennent aujourd’hui leur quatrième point face à Luna Rossa. Paul Cayard et Terry Hutchinson restent invaincus.

Quant à ALEPH et TEAMORIGIN, ils n’ont pas couru aujourd’hui. Les deux équipages avaient en effet disputé plus de matchs que les autres en début de Round Robin. ALEPH, qui a perdu quatre points après la collision de mardi, est temporairement dernier du classement. Immédiatement après l’incident, les Français en avaient déjà perdu un pour ‘contact physique’. Ils en ont perdu trois de plus après réunion du jury pour ne pas avoir évité le contact.

Pour suivre la course, rendez-vous sur le site de l’épreuve, www.louisvuittontrophy.com. Une couverture en ligne et en direct du Louis Vuitton Trophy y est disponible. Le site officiel (en français, anglais, italien et russe) offre de nombreuses informations sur les équipages ainsi qu’une rubrique « Magazine », des documents audio, vidéo et des photographies.


Classement provisoire (avant jury / All4One – comité de course)

    1.  Artemis, 4-0, 4 points
  =2.  All4One, 3-3, 3 points
  =3.  Mascalzone Latino Audi Team, 3-1, 2 points *
  =3.  Emirates Team New Zealand, 2-1, 2 points
  =3.  Azzurra, 2-2, 2 points
  =3.  Synergy Russian Sailing Team, 2-2, 2 points
  =3.  TEAMORIGIN, 2-3, 2 points
  =8.  BMW Oracle Racing Team, 1-3, 1 point
  =8.  Luna Rossa, 1-5, 1 point
  =10.  ALEPH Sailing Team, 2-2, -2 points *

  *  Pénalité déduite par le jury/Umpires

Flight 3, Match 1 : Mascalzone Latino Audi bat Synergy, 00:08
Mascalzone Latino arrache la victoire à Synergy sur le dernier bord de portant. Le skipper Gavin Brady et son équipage se placent bien à l’empannage et passent les Russes de Karol Jablonski. Pour protéger sa position, Jablonski s’écarte de la route normale et est pénalisé par les Umpires. Game over.

Flight 13, Match 1 : Emirates Team New Zealand bat Synergy, 00:04
Audacieux, les Kiwis partent à droite du plan d’eau tandis que Synergy joue la gauche. A l’approche de la bouée au vent, Emirates Team New Zealand mène de peu. Les deux bateaux sont côte à côte lorsque Dean Barker (ETNZ) lofe en grand et gagne quelques mètres. Il garde la tête jusqu’à l’arrivée malgré une impressionnante remontée russe, à quelques mètres de la ligne. Karol Jablonski finit quatre secondes seulement derrière Barker !  

Flight 17, Match 1 : BMW Oracle Racing bat All4One, 00:17
Joli départ de Sébastien Col (All4One), qui  couvre James Spithill, le barreur d’Oracle. Spithill s’accroche mais Col le contrôle jusqu’à la lay-line bâbord. Oracle enroule la bouée au vent l’étrave collée à la jupe des Franco-Allemands. Mais sur le bord de portant, Spithill passe à l’attaque. Il prend la tête à coup d’empannages et de protestations rejetées par les Umpires. Les Américains contrôlent All4One jusqu’à l’arrivée. All4One demande à recourir ce match, estimant que le changement de parcours a été mal signalé.

Flight 21, Match 1 : Artemis bat Luna Rossa, 00:35
Terry Hutchinson (Artemis) prend un excellent départ, bien lancé. Barré par Ed Baird, Luna Rossa attaque avec 17 virements en un bord de près et enroule la bouée au vent cinq secondes seulement derrière Artemis. Rien à faire : les Suédois restent en tête jusqu’à l’arrivée.

Flight 2, Match 2 : All4One bat Luna Rossa, 00:35
A la barre d’All4One, Sébastien Col veut la droite, l’obtient mais le paye en deux virements très lents au niveau de la ligne de départ. Un sacrifice bénéfique : All4One, tribord amure, force Luna Rossa à virer à l’approche de la bouée au vent. A partir de là, Col contrôle les Italiens et les pousse au dessus de la lay-line. Même scénario à la porte sous le vent, quand All4One protège la droite du plan d’eau. Les Franco-Allemands sont de nouveau tribord amure sur le dernier bord de près et contrôlent leur rival jusqu’à la ligne d’arrivée. Une victoire significative.