fbpx

Anonimo European F16 Championship : Le Voile Libre Morges se met en quatre

Texte :

Événement phare de la saison des F16 cet été, l’Anonimo European Championship a été remarquablement organisé par le Voile Libre Morges. Neuf nations représentées par 42 équipages se sont affrontées durant quatre jours, avec une victoire française à la clé.

F16-Anonimo-3La page Facebook de l’Anonimo European F16 Championship, disputé à Morges du 16 au 21 juillet, est certainement le meilleur vecteur de l‘enthousiasme des concurrents à l‘issue des compétitions. « Merci beaucoup pour cet accueil et cette organisation minutieuse… Congratulations to the F16 organization and Voile Libre Morges with the great event in Switzerland… Bravo à toute l‘équipe de l‘organisation, magnifique championnat », sont autant d‘éloges visibles sur le mur de la page consacrée à la compétition.
Organisé par le Voile Libre Morges (VLM), petit club résolument tourné vers le multi de sport, ce championnat d‘Europe a comblé toutes les attentes, tant du côté des participants que de celui des organisateurs et des partenaires. « Avec des navigateurs entre 10 et 75 ans, des sportifs d‘élite, des amateurs, l’éventail de concurrents faisait penser à une grande famille réunie, relève François Longchamp, responsable communication du championnat. L‘organisation d‘un tel événement représente plus d‘une année de travail. Nos infrastructures sont bonnes, mais il y a eu énormément de coordination et la recherche de partenaires a été longue. Nous avons aussi dû trouver beaucoup de bateaux moteur pour la sécurité et le comité de course. Heureusement, nous avons eu l‘aide des clubs voisins. Je crois que le point qui a le plus marqué les régatiers a été notre capacité à mettre chaque jour 42 bateaux à l‘eau en 20 minutes avec une seule rampe ! » Emmanuel Le Chapelier, barreur du bateau vainqueur a d‘ailleurs fait remarquer : « C‘est probablement le plus petit club à organiser une rencontre européenne de cette ampleur. Mais l‘accueil a été largement à la hauteur de ce que font les grandes structures. Tout était parfait, l‘ambiance était incroyable toute la semaine. »

F16-Anonimo-2De l’art d’accueillir l’élite mondiale

Avec des équipages français, belges, néerlandais, suédois, autrichiens, allemands, espagnols, australiens, mais également treize bateaux suisses, le plateau était plus que relevé. Les Français Emmanuel Le Chapelier et Éric Le Bouëdec, vicechampions du monde 2016 et d’Europe 2015 étaient évidemment grands favoris de l’épreuve. Le Belge Alec Bagué, qui détient un titre de champion du monde et d’Europe, associé cette année à son nouvel équipier Stijn van Daele faisait également partie des potentiels vainqueurs. Jack Felsenthal et Shaun Connor, vainqueurs des mondiaux de Viper cette année, avaient quant à eux fait le déplacement d’Australie pour gouter à l‘eau douce du Léman. Côté Suisses, Andreas et Andrea Lutz, habitués de la série, étaient présents pour tenter un podium, de même que la paire Guillaume Rol et Alexis Megevand. « Je pense qu‘il y a environ 20% de la flotte qui peut prétendre à une place sur le podium », a déclaré Emmanuel Le Chapelier. Et de poursuivre : « Nous étions en janvier en Australie pour les mondiaux de Viper et ça naviguait fort. C‘est vraiment super que deux équipages de là-bas fassent un pareil déplacement ». Le St-Gallois Andreas Lutz, sixième et premier Suisse a également apprécié la qualité du plateau. « Le niveau était vraiment élevé. Il y a beaucoup de jeunes qui font des carrières, qui ont des coachs, et qui naviguent plusieurs fois par semaine durant l‘année. Nous voulions tenter le podium, qui était à notre portée. Ça s‘est finalement joué à peu de choses et nous ne passons pas loin. Nous nous sommes bien battus avec Alexis et Guillaume qui naviguent très bien et s‘entraînent plus que nous. Ils nous ont forcés à donner le meilleur de nous-même. C‘était intense. »

Maîtriser son plan d’eau

F16-Anonimo-4Avec douze courses disputées entre le lundi et le vendredi, ainsi qu‘une journée d‘entraînement le dimanche, le comité de courses, aidé par la cinquantaine de bénévoles présents a remarquablement bien exploité les airs qui ont parfois été capricieux. Globalement, le championnat s‘est disputé dans du petit temps et du médium et Éole a même montré un peu ses muscles le mercredi en soufflant jusqu‘à 20 noeuds pendant une partie de la journée. « J‘avais un peu d‘appréhension, a encore raconté Emmanuel Le Chapelier qui réalisait son baptême sur le Léman. Les lacs peuvent parfois être un peu foireux. Mais j‘ai été agréablement surpris. C‘était très oscillant comme prévu, mais il a fallu faire de la stratégie pour s‘imposer. »
Le Voile Libre Morges ne peut que se féliciter d‘avoir mis sur pied une telle manifestation : « L‘association internationale des F16 avait fait part de son intérêt pour le Léman vu que la Suisse compte une des plus importantes densités d’unités, complète finalement François Longchamp. Notre président Jean-François Fischer a fait en sorte de concrétiser cette demande. Notre expérience avec d‘autres rencontres regroupant une cinquantaine de catamarans nous a permis de proposer une régate à la hauteur des attentes des concurrents qui font partie de l‘élite mondiale. Notre sponsor titre nous a également fait confiance alors qu‘il est habitué à des événements de plus grande envergure comme les GC32. Je pense qu‘ils ont été très satisfaits de faire connaître leur marque auprès de ce public. Et grâce à la générosité de l‘ensemble des sponsors, les participants n‘avaient jamais vu une pareille planche de prix lors de la distribution. »


Les dix premiers

F16-Anonimo-11 Emmanuel Le Chapelier/Eric le Bouëdec FRA
2 Thomas Proust/Eric Proust FRA
3 Alec Bagué/ Stijn van Daele BEL
4 Morgan Good/Morgan Wirtz BEL
5 Pierre Boulbin/Rose Dorange FRA
6 Andreas Lutz/Andrea Lutz SUI
7 Guillaume Rol/Alexis Mégevand SUI
8 Kim-Anne Le Formal/
Gaspard Cosse FRA
9 Jack Felsenthal/Shaun Connor AUS
10 Robin Mineur/Sander Mineur NED