Armel LE CLEAC’H en quête d’un nouveau sponsor pour le Vendée Globe 2012

Armel Le Cléac’h, 33 ans, deuxième du Vendée Globe 2008-2009, est aujourd’hui officiellement à la recherche d’un nouveau sponsor pour l’accompagner durant les 3 prochaines saisons en 60’ IMOCA. BRIT AIR, qui l’accompagnait sur ce circuit depuis 2006, a en effet décidé de mettre un terme à cette aventure. Armel, fidèle à sa réputation, n’entend pas pour autant lâcher ce projet qui lui tient tant à cœur : être présent le 11 novembre 2012 aux Sables d’Olonne sur la ligne de départ de la 7ème édition du Vendée Globe avec un seul objectif en tête : gagner !

 

5 années pour un palmarès exceptionnel…

De 2006 à 2010, Armel Le Cléac’h et BRIT AIR ont constitué une équipe soudée, rassemblant les meilleures compétences. Au fil de ces 5 saisons, que ce soit en Figaro ou en IMOCA, le tandem morlaisien s’est bâti un palmarès exceptionnel avec notamment trois 2èmes places sur les plus grandes épreuves IMOCA -The Transat 2008, le Vendée Globe 2008-2009 et la Route du Rhum 2010-, un titre de champion du monde IMOCA 2008, ainsi que deux victoires magistrales en Figaro durant la saison 2010 sur la Solitaire du Figaro et la Transat AG2R. Fort de l’expérience et des résultats acquis durant ces 5 années, Armel Le Cléac’h, à seulement 33 ans, affiche désormais l’un des plus beau palmarès de la course au large et un statut légitime d’adversaire redouté et de favori sur toutes les épreuves auxquelles il participe.

Le contexte économique général ne permet malheureusement plus aujourd’hui à la compagnie aérienne de poursuivre sa collaboration avec Armel dans le cadre du projet qui le motive à savoir une nouvelle participation au Vendée Globe en 2012. Cette décision, le skipper morlaisien l’accepte sans amertume : « Je ne suis ni déçu, ni aigri. J’aurais bien entendu aimé pouvoir revenir sur le Vendée Globe avec BRIT AIR, mais je comprends leur décision. Je ne serais pas là où j’en suis aujourd’hui sans leur soutien et je les en remercie très sincèrement. »

La première étape du Vendée Globe se joue en ce moment…

Si cette situation, à moins de 2 ans du départ du prochain Vendée Globe, n’est pas des plus confortables pour Armel, elle ne remet en revanche en rien en cause sa volonté et sa détermination. « Un Vendée Globe, c’est certes quelques 80 jours de course, mais ça se joue aussi de longs mois avant le départ. Et dans cette aventure épique, la première étape est toujours celle de trouver le partenaire qui va nous accompagner, et c’est loin d’être la plus facile… », explique-t-il avant d’ajouter, « C’est vrai que c’est une situation un peu précaire que j’aurais préféré éviter . Je ne suis pas abattu loin de là et clairement déterminé à construire un projet ambitieux avec un nouveau partenaire. En ce moment, je navigue donc moins et enchaine les rendez-vous. Mais pour réussir au final, c’est comme en course : il faut beaucoup de travail, énormément de détermination et aussi quand même un peu de chance… »

Favori du Vendée Globe 2012 cherche sponsor…

Certes le contexte économique général n’est pas particulièrement propice à des dépenses de communication conséquentes pour les entreprises mais Armel Le Cléac’h maîtrise son argumentaire commercial : « Le Vendée Globe est devenu un événement majeur dans le paysage sportif français. C’est une épreuve unique, populaire, reconnue, appréciée et médiatisée. On parle d’un événement qui draine quand même plus d’1,5 million de personne durant les 3 semaines qui précèdent le départ, d’une course qui a généré en 2008 près de 500 heures de couverture TV et plus de 300 heures de radio ! En termes de visibilité, les sponsors s’y retrouvent. Et puis, au delà de ce seul aspect, le sponsoring voile sur un projet comme le Vendée Globe est également un formidable vecteur d’image et un levier exceptionnel pour fédérer en interne et animer son réseau. »

A bon entendeur…

Armel Le Cléac’h :

Un Palmarès exceptionnel :

Sur le circuit Figaro :

Seul double vainqueur de la Transat AG2R (2004 et 2010)

Double vainqueur de la Solitaire du Figaro (2003 et 2010)

Champion de France de Course au Large en 2003

2ème au général pour sa première Solitaire du Figaro (2000)

Sur le circuit 60’ IMOCA :

2ème de la Route du Rhum 2010 derrière Roland Jourdain

2ème du Vendée Globe 2008 derrière Michel Desjoyeaux

2ème de la Transat Anglaise 2008 derrière Loïck Peyron

Champion du Monde IMOCA 2008

Durant la saison 2010 :

Vainqueur de la Transat AG2R en Figaro

Vainqueur du Record SNSM en IMOCA

Vainqueur de la Solitaire du Figaro en remportant 3 des 4 étapes

2ème de la Route du Rhum en IMOCA