Arrêt technique pour Virbac-Paprec 3 au Brésil

Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron ont indiqué à leur équipe à terre et au PC Course de la Barcelona World Race qu’ils se détournaient ce jeudi après-midi vers Recife suite à une avarie du rail de grand-voile : la pièce d’accastillage s’est arrachée sur environ 2,50 mètres.

Virbac-Paprec 3, actuel leader de la Barcelona World Race,était alors à environ 434 milles (804 kms) de Recife et naviguait en cette fin d’après-midi dans un vent de 15 nœuds sous grand-voile haute et solent. Le duo devrait mettre deux petites journées pour atteindre les côtes brésiliennes où l’attendra son équipe technique avec les pièces de rechange.

« J’étais dehors quand cela s’est passé, Loïck dormait. Le rail de grand-voile s’est arraché du pont sur 2m50. Nous ne pouvons donc plus régler notre grand voile. C’est arrivé dans des conditions bizarrement assez clémentes, il y avait un petit clapot, 14-15 nœuds de vent, rien d’exceptionnel. C’était une après-midi très anodine. Il n’y avait pas énormément de pression sur le rail, on était sous grand voile haute et solent. On ne sait pas exactement ce qui s’est passé. On se dirige vers Recife pour réparer. Il vaut mieux que cela arrive ici que dans le grand Sud ! » indiquait Jean-Pierre Dick par radio.

Au moment de leur avarie, Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron menaient la course, 50 miles devant Foncia de Michel Desjoyeaux et François Gabart, qui font également actuellement route vers Recife pour un arrêt technique.