Assurer devant, regarder derrière

Au fil des jours, les arrivées s’égrènent dans cette neuvième Route du Rhum – La Banque Postale. Avec dix claps de fin depuis avant-hier soir, les eaux de Pointe-à-Pitre ont connu l’affluence des grands jours. Mais avec une majorité de solitaires encore en mer, cette jolie procession sur la ligne n’en est qu’à ses débuts. Ainsi cette journée de mercredi devrait-elle être marquée, dans la matinée, par le finish de Jean-François Lilti à bord de son Multi 50. En attendant, il reste au skipper de CitoyensduMonde.net à négocier un dernier round complexe et piégeux avec le tour de la Guadeloupe et ses sautes d’humeurs météorologiques.

 Dans son sillage, à moins de 250 milles de l’île antillaise, Thomas Ruyant, leader en Class 40, est toujours bien placé pour être le premier à déguster le traditionnel ti punch. Bénéficiant de conditions de navigations plus propices à la vitesse, le skipper de Destination Dunkerque assure au portant et se place en position de contrôleur à la faveur d’un empannage ces dernières heures. Son poursuivant direct; Nicolas Troussel, pointe quant à lui à 52,5 milles derrière. Le skipper de Crédit Mutuel de Bretagne ne cachait pas ce matin une légère inquiétude face au retour probable du groupe des chasseurs pour lesquels les vents devraient être plus soutenus les heures prochaines.  De Yvan Noblet (Appart City) à Samuel Manuard (Vecteur Plus), en passant par Jorg Riechers (Mare.de) et Damien Grimont (Monbana), tous se tiennent en moins de onze milles et ce à 50 milles du marin de Plougasnou. Autant dire que pour ce dernier, les rétroviseurs vont devoir être ajustés en permanence. Une possibilité de relance dans le jeu qui n’en finira pas de passionner les terriens et de torturer les marins.

 En catégorie Rhum enfin, Andrea Mura (Vento di Sardegna) poursuit sa trajectoire appliquée vers la Guadeloupe et tient toujours son second en respect ; Luc Coquelin (Pour le Rire Médecin) pointant à 174 milles du Sarde.