Barcelona World Race 2010, Transat Jacques Vabre 2011 et Vendée Globe 2012.

Le marin hauturier genevois et Mirabaud mettent le cap sur les plus importantes régates océaniques en équipage réduit de ces prochaines années, avec le Vendée Globe en point d’orgue.

Genève, le 6 mai 2010 –

Mirabaud annonce aujourd’hui son partenariat avec le navigateur Dominique Wavre en vue de la Barcelona World Race 2010-11, de la Transat Jacques Vabre 2011 et du Vendée Globe 2012-13. Dominique Wavre est le régatier hauturier suisse le plus accompli, et l’un des marins océaniques les plus expérimentés, avec plus de 360 000 milles parcourus dans le cadre des principales régates océaniques de ces dernières années. Né à Genève, il a notamment effectué sept tours du monde en course ; il s’est classé cinquième du Vendée Globe 2001 puis quatrième en 2004, avant de conclure la Barcelona World Race 2007-08 à une splendide troisième place avec la navigatrice Michèle Paret. Dominique Wavre a notamment disputé huit Tours de France à la Voile en tant que skipper. Il a obtenu deux podiums dans la redoutable Solitaire du Figaro, et s’est classé second de la mythique transat anglaise.

Le partenariat entre Mirabaud et Dominique Wavre est basé sur le long terme, avec un programme international qui repose sur des valeurs à la fois sportives, technologiques et humaines. Comme l’explique Antonio Palma, Associé et CEO de Mirabaud : « Nous avons été conquis par la détermination et les compétences de Dominique. Son approche rationnelle et calculée, de même que le haut degré de technicité de son projet, nous ont séduits. Nous avons décidé de nous impliquer dans ce projet qui porte sur plusieurs années car il véhicule de nombreuses valeurs qui nous sont chères : l’esprit d’entreprendre, la compétition, la recherche d’excellence et la technologie. »

Ces prochaines semaines, le voilier de Dominique Wavre, le Mirabaud, sera optimisé en vue des prochaines échéances. Il s’agit d’un 60 pieds Open de la classe IMOCA ( International Monohull Open Class Association ). Construit en Nouvelle Zélande en 2006, au Chantier Southern Ocean Marine, il a été dessiné par le cabinet d’architectes anglais Owen Clarke. « Nous allons effectuer de nombreuses améliorations sur des points importants», décrit le skipper. « Nous allons notamment travailler sur la stabilité du voilier. L’objectif est d’augmenter la raideur à la toile tout en diminuant le poids. Nous savons que le bateau a encore un important potentiel d’évolution et nous y travaillons en vue de la Barcelona World Race. En parallèle à ces travaux d’améliorations, la tête de quille endommagée lors du dernier Vendée Globe sera reconstruite », explique-t-il.

Mirabaud est impliqué dans la voile de compétition depuis 2005, en tant que partenaire principal du Bol d’Or Mirabaud, la plus grande régate au monde en bassin fermé. Elle soutient par ailleurs le voilier à foils de Thomas Jundt, le Mirabaud LX, l’un des prototypes les plus novateurs de la décennie. Mirabaud est également le partenaire

principal de la classe des Surprises sur le lac Léman ( le Trophée Mirabaud ), et a soutenu l’équipe britannique féminine d’Yngling, médaillée d’or aux Jeux olympiques de Pékin.

 « Le Mirabaud nous permet de franchir une étape, et d’accéder à une nouvelle dimension », commente Antonio Palma. « Ces dernières années, le groupe Mirabaud a bénéficié d’une croissance constante qui nous a permis d’ouvrir des filiales dans divers pays parmi lesquels l’Espagne, d’où partira la Barcelona World Race le 31 décembre de cette année. Il était logique que nos ambitions sportives prennent aussi de l’ampleur, jusqu’à viser symboliquement le tour du monde. Le partenariat entre Mirabaud et Dominique Wavre permettra par ailleurs à la nouvelle filiale de Mirabaud en Espagne, Venture Finanzas, de communiquer activement sur ce marché. Les activités de cette société se feront sous la marque Mirabaud dès le milieu de l’année, et celle-ci sera directement impliquée dans la Barcelona World Race par l’intermédiaire du Mirabaud. »

Dominique Wavre et Michèle Paret prendront le 31 décembre le départ de cette régate autour du monde en double, sans escales, au départ de Barcelone. Une course de 3 mois au plus haut niveau, mais aussi une aventure humaine qui s’annonce palpitante, tant à bord du Mirabaud que pour les supporters, les amis et les partenaires de ce projet ambitieux.