Beachcomber, île Maurice : Royal Palm Beachcomber Luxury, pionnier du luxe mauricien

Premier Leading Hotel of the World de l’île et de la région, et premier 5 étoiles mauricien, le Royal Palm Beachcomber Luxury garde les portes du paradis ouvertes 365 jours par an.

Si l’expérience du palace à la mauricienne et le sens aigu du service personnalisé figurent sans surprise au premier rang des éloges adressés à l’élégante Maison de Grand Baie, ses atouts gastronomiques complètent le tableau sur le podium des meilleurs souvenirs. Ce n’est certainement pas un hasard si le restaurant La Goélette reflète parfaitement l’esprit du Royal Palm Beachcomber, privilégiant un service à la pointe de la personnalisation sous la houlette d’un maître d’hôtel aux petits oignons avec ses convives. En coulisses, le chef Michel de Matteis fait honneur à son titre de Meilleur Ouvrier de France. Il s’est approprié les recettes ancestrales locales, revisitées depuis quinze ans, créant des plats signatures devenus icônes culinaires pour certains, ou improvisation du quotidien avec des ravissements gustatifs synonymes de vacances réussies. Sa cuisine s’est affranchie des codes, mais ceux de l’hospitalité restent omniprésents dans le resort.

Seulement 69 suites ?

MURPOL1Dad17Effectivement, sur ce bout de côte – la plus ensoleillée de l’île –, les 350 employés veillent sur le bien-être des occupants de 69 suites. Ces derniers disposent d’un choix de neuf catégories parmi ces hébergements exquis, depuis la suite Junior de 60 m2 jusqu’à la suite Royale de 385 m2, toutes avec terrasse privée et vue à couper le souffle sur le lagon. Pour le maître des lieux, le Royal Palm est une maison magique, il tient à ce que ses invités s’y sentent bien avec une légère touche d’euphorie sereine : « emprunter le ponton boisé à l’entrée du Royal Palm, c’est prendre une passerelle vers un ailleurs envoûtant, protégé des vents du nord et revêtu d’un sable fin aux nuances dorées » explique-t-il en préambule. Difficile de résister aux charmes du spa Beachcomber, The Art of Beautiful, dont la générosité en termes de ressourcement se devine dans son entrée majestueuse. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il est estampillé du label Leading Spas of the World. Il n’y a pas que les mains expertes du personnel du spa qui peuvent permettre de redécouvrir le sens de l’éternité. L’âme vagabonde des vacances peut trouver un havre de paix dans la galerie d’art contemporain 3A The Excellence of Art, fondée par le Suisse Christian Mermoud au printemps 2017 autour d’oeuvres d’artistes internationaux et Mauriciens très en vogue. Plus d’action ?

Sport, avec ou sans famille

MURSPA1Dak17Plutôt fan de vert ou de bleu ? Les premiers craqueront pour le golf de 18 trous du Parc de Mont Choisy, griffé Peter Matkovich et ouvert en 2017, ou le très dépaysant parc naturel animalier de Casela et son parcours de tyroliennes, voire l’Ultra Trail Raidlight Beachcomber (en juillet) pour les plus sportifs. Les seconds disposent d’un choix encore plus vaste : ski nautique, catamaran de sport, balade en bateau à voile ou à moteur (et même croisière en Princess V65), ou plongée avec les dauphins, la conciergerie n’attend que le moment de transformer les désirs des vacanciers en souvenirs inoubliables. En parallèle, pour que parents et enfants puissent profiter d’une quiétude bien méritée, le Ti Royal accueille les plus jeunes sur 1000 m2 avec de nombreuses aires de jeu et une médiathèque. Comme le souligne très justement, Grégory Coquet, le directeur du plus fameux 5 étoiles mauricien, « il n’y a pas d’hiver au Royal Palm Beachcomber Luxury ».