Bertrand Favre : « Une chose à retenir : l’excellent état d’esprit ! »

« Si je ne devais retenir qu’une seule chose de cette décennie, ce serait l’excellent état d’esprit qui règne dans la série. C’est une des clefs de son succès et de sa longévité. La compétition est acharnée sur l’eau et l’ambiance est amicale à terre. L’objectif commun est d’avoir un maximum de bateaux au départ de chaque course. Depuis 10 ans, j’apprécie particulièrement le premier départ de chaque saison. Tous les bateaux se retrouvent sur la même ligne (ou presque!) pour la première fois après la pose hivernale. C’est une belle photo avec à chaque fois des nouvelles équipes, des nouvelles personnes. C’est une nouvelle saison qui démarre.

C’est surprenant de constater que les navigateurs lémaniques et les équipages de D35 en particulier sous-estiment beaucoup l’intérêt porté au Vuclain Trophy et au Décision 35 à l’étranger. Le succès de la série est connu et reconnu bien au delà des frontières suisses et européennes. Pendant ses 10 années de vie, le circuit des D35 a toujours attiré et accueilli des acteurs majeurs de la voile internationale. Cela se concrétise cette année encore avec l’arrivée du Team Tilt qui utilise le D35 pour se préparer à la Youth AC.

Aujourd’hui, quand on me demande ce que je changerais si c’était à refaire, je réponds : le mât, sans hésiter! Un mât plus solide nous permettrait de chavirer et surtout de redresser sans dommage. Et un mât qui se divise en deux nous permettrait d’envisager des régates en mer ou sur d’autres plans d’eau de manière beaucoup plus simple. Le déplacement en mer en 2011 a été une super expérience. Pouvoir la renouveler plus fréquemment serait idéal ! »