Bilan du premier week-end

 

XXVIIe PRIMO CUP – Trophée Credit Suisse
Du vendredi 3 au dimanche 6 février 2011
et du vendredi 11 au dimanche 13 février 2011

 

« Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Après une édition 2010, sous la neige et une très forte brise, c’est la première fois depuis 27 ans que nous rencontrons de telles conditions ! » a déclaré Thierry Leret, le Président du Comité de Course, lors de la Remise des Prix. En effet, les conditions printanières, avec un anticyclone centré dans le golfe de Gènes, n’ont permis de faire courir qu’une seule manche durant le premier week-end de la Primo Cup- Trophée Credit Suisse.

« Cela fait partie des aléas de la régate ! Nous avons bénéficié de conditions fantastiques de mardi à jeudi, avec 15 nœuds de vent et une mer plate, qui nous ont permis de régater avec de nombreux équipages étrangers arrivés tôt en début de semaine pour s’entraîner ! » observe Jean Rodelato, l’un des spécialistes du J24, série qui accueillait cette année un plateau très international avec 24 inscrits.

C’est donc la manche courue le samedi 4 février qui fut décisive pour les 100 coureurs du premier volet de la Primo Cup – Trophée Credit Suisse, répartis dans les cinq séries en lice : Dragon, Surprise, Esse 850, J24 et Melges 20.

Surprise : duel jusque dans les derniers mètres

Dans cette série à forte dominante helvétique, c’est l’Italien Cesare Vailati (Twins) qui remporte la manche à moins d’une longueur de Silvio Spellini (Olympic). Les derniers mètres et les derniers bords à quelques encablures de la ligne d’arrivée furent décisifs et pour certains fatals ; le courant contraire occasionnant une problématique supplémentaire à traiter pour les tacticiens.

« Voilà sept ans que nous participons à la Primo Cup avec des équipages Olympic. En tant qu’acteur pleinement engagé, ERI vit l’événement de l’intérieur grâce à son équipage tessinois, qui en 2009 avait terminé second de la Primo Cup et remporté dans la foulée le Championnat d’Europe de la série. Cela augure bien de nos chances pour le championnat d’Europe, en juin prochain à Lugano », a déclaré Madame Monika Assaraf, Présidente d’ERI.

Dragon : le Classic à l’honneur

10 nations (sur les 25 concurrents) étaient représentées dans cette série incontestablement la plus internationale. C’est l’Anglais Ivan Bradbury (Blue Haze) avec un bateau de 1958 tout en bois vernis qui remporte cette 27e édition et se voit remettre un Chronographe Hublot, chronométreur officiel du YCM aux côtés de la traditionnelle dotation en vêtements techniques Slam.

Dans cette série fortement représentée par des concurrents des pays de l’Est, les Anglo-saxons trustent habilement les premières places. L’Irlandais Ean Pugh (Eve), sociétaire du YCM, s’empare de la 2e place devant le moscovite Anatoly Loginov (Annapurna), détenteur du titre l’an dernier.

Rappelons que bon nombre de favoris, à l’instar du Suisse Ulrich Libor (Generis), du Finlandais Jouko Lindgern (Lisa) ou encore des deux spécialistes azuréens Michael Kurt (Activist) ou Christian Boillot (Tamm ha Tamm) avaient pris un départ prématuré lors de cette unique manche.

J24 : en route pour le mondial de Buenos Aires

« C’est la première fois que je viens naviguer à Monaco pour la Primo Cup, car j’avais entendu parler de cette épreuve qui fait référence dans la monotypie internationale. J’ai observé le dynamisme de la classe monégasque de J24 qui a organisé un ski voile en amont de la régate. Cette épreuve m’a également permis de découvrir de nouveaux monotypes, comme les Esse 850, les Surprise ou le Melges 20, des séries qui nous sont moins coutumières au Brésil » a commenté Mauricio Santa Cruz (Bruschetta), triple champion du monde. Face à une armada monégasque et italienne, il décroche une deuxième place devant le monégasque Pieter Flohil (Dangerous) et remporte une « sélection sous forme d’invitation » pour le championnat du monde de la classe, organisé du 11 au 19 novembre 2011 en Argentine.

Melges 20 : suprématie du Club Nautico de Rimini

Présentés à Monaco en 2009, les Melges 20 ont laissé apprécier les formidables progrès d’une Classe en pleine expansion, qui attirent amateurs de Sports boats et spécialistes de l’Olympisme. La vivacité de ce monotype s’est une nouvelle fois démontrée, très à l’aise dans ce type de temps. Spectacle assuré au portant entre les trois sociétaires du Club Nautico de Rimini. Marco Franchini (ITA 92), Marco Zennaro (Shadow) et Francesco Farnetti (Reggini Sailing Team) ont dominé les débats, alternant les passages de marque de parcours en tête et démontrant la vivacité de ce monotype très à l’aise dans ce type de temps.

Esse 850 : combat helvétique

Voiliers dit de lac car conçus et créés en Suisse, les Esse 850 sont certainement les monotypes le plus rapides du week-end. L’élancement de leur voilure leur a permis de rattraper les séries parties devant, compliquant ainsi le schéma tactique.

Outre le départ prématuré de l’Italien André Guggiari (Trucciolo d’Oro), trois Clubs Suisses : le Club de Voile de Vidy, le Club Nautique de Morges et la Société Nautique de Genève se sont affrontés aux avant-postes. Charles Fabre (Chantal Naval de Vidy) s’impose devant Alain Marchand (Otto Cinque), vainqueur l’an dernier et grand favori de l’épreuve. A noter, la belle prestation d’Etienne David (Luxmarie), ancien ténor des Farr30 et grand habitué de la Primo Cup – Trophée Credit Suisse, qui s’empare de la troisième marche du podium.

Place maintenant au second week-end

C’est un plateau très relevé qui est attendu pour le second week-end de la 27e Primo Cup – Trophée Credit Suisse, avec l’entrée en lice dès le vendredi 11 de quatre nouvelles séries : X35, Longtze Premier, Platu 25 et Smeralda 888.

Parmi les nouveautés, l’organisation samedi 12 et dimanche 13 février d’une table ronde avec des spécialistes médicaux du sport de haut niveau, ainsi que des industriels High-tech sur le thème : « Santé et Sécurité du marin-régatier : quel devenir ? ». Deux jours de débats, d’échanges de point de vue et d’expériences transdisciplinaires, ouverts au public (sur inscription), en présence du navigateur Bertrand de Broc.

Classement général final du premier week-end :

 

Groupe J24 après 1 course (1 retenue) (24 inscrits)

1 – Alessandro Cominelli, Dangerous, 1pt

2 – Mauricio Santa Cruz, Bruschetta, 2pts

3 – Marco Stefanoni, Kong Grifone, 3pts

Groupe ESSE 850 après 1 course (1 retenue) (8 inscrits)

1 – Charles Favre, Chantier Naval de Vidy, 1 pt

2 – Alain Marchand, Otto Cinque, 2 pts

3 – Etiennee David, Luxmarie, 3 pts

Groupe DRAGON après 1 course (1 retenue) (25 inscrits)

1 – Ivan Bradbury, Blue Haze, 1 pt

2 – Ean Pugh, Eve, 2 pts

3 – Anatoly Loginov, Annapurna, 3 pts

Groupe MELGES 20 après 1 course (1 retenue) (17 inscrits)

1 – Marco Franchini, ITA 192, 1 pt

2 – Marco Zaoli, Shadow, 2 pts

3 – Francesco Farnetti, Reggini Sailing Team, 3 pts

Groupe SURPRISE après 1 course (1 retenue) (25 inscrits)

1 – Cesare Vailati, Twins, 1 pt

2 – Silvio Spellini, Olympic, 2 pts

3 – Bryan Mettraux, CER 3 Aéroport Int’l de Genève, 3 pts