BMW Oracle Racing Dominates Louis Vuitton Trophy Dubai

À croire que la course en boutre leur a donné un second souffle ! Hier vainqueur d’une régate symbolique en dhow traditionnel, All4One vient de battre BMW ORACLE avec une belle facilité. L’équipage européen s’impose face aux Américains, récents vainqueurs de l’America’s Cup et grands animateurs des régates ici, dans les eaux du golfe Persique.  

« C’était une course très solide de notre part, » reconnaît Sébastien Col, barreur d’All4One. « Nous nous sommes bien défendus, notamment en empannant au contact. Jusqu’ici, c’était un de nos points faibles. Après une journée comme celle-ci, on va se sentir plus à l’aise pour contrôler nos adversaires. »

Pour les Franco-Allemands, qui passent de la quatrième place ex-æquo à la troisième place au classement provisoire, cette victoire est évidemment la bienvenue. Mais c’est plus que ça : battre BMW ORACLE, c’est symbolique ! Sur onze matchs courus, le team américain n’en a perdu que deux : contre Emirates Team New Zealand et contre All4One, aujourd’hui. Alors, ce soir, comme tout son équipage, Col savoure ce point pris à James Spithill : « On se connaît depuis longtemps. Il m’a d’ailleurs battu plus souvent que je ne l’aie battu par le passé. Ça fait toujours plaisir de rajouter une petite victoire de notre côté ! »

Journée moins concluante pour Artemis, qui descend à la quatrième place après deux défaites consécutives, et pour Synergy, qui gagne une manche mais perd deux points pour collision avant le départ. La suite du second tour demain, avec un premier signal d’avertissement à 13h45.

Pour suivre la course, rendez-vous sur le site de l’épreuve, www.louisvuittontrophy.com. Les matchs sont retransmis en direct : caméras embarquées, couverture 3D assurée par VirtualEye et commentaires de Peter Lester et Martin Tasker. Pas de départ avant 12 heures, heure locale (9 heures, heure française). Les heures de départ et les conditions de navigation sont retransmises sur le site de la course.  

Le Louis Vuitton Trophy de Dubaï se déroule sous le parrainage du Cheikh Ahmed Bin Saeed Al Maktoum, président d’Emirates Airline et principal sponsor de l’événement.

Classement provisoire après la deuxième journée du RR2

   1.  BMW ORACLE Racing, 11-2, 13 pts
   2.  Emirates Team New Zealand, 7-5, 8.5 pts
   3.  All4One, 5-7, 6 pts
   4.  Artemis Racing, 5-8, 5 pts
=5.  Synergy Russian Sailing Team, 5-7, 4 pts *
=5.  Mascalzone Latino Audi Team, 4-8, 4 pts *

* Point déduit par le jury et les arbitres

Dans le Round Robin 1, chaque équipe rencontre chacune des autres équipes à deux reprises. Chaque victoire vaut un point. 

Dans le Round Robin 2, chaque équipe rencontre chacune des autres équipes une fois seulement. Chaque victoire vaut deux points.
A la fin du RR2, les quatre meilleurs équipages accèderont aux demi-finales. Les deux équipages restants seront éliminés.

Flight 1, Match 1 – All4One bat BMW ORACLE Racing Team, 00:45

Courses retardées à 15h : le renforcement du vent thermique se fait attendre. Dix nœuds de vent, secteur Nord-Ouest. Sébastien Col rentre tribord dans la zone de départ, engage un long dial-up au dessus de la ligne et revient pour partir tribord amure à la bouée. James Spithill met la pression aux Franco-Allemands dès la première marque, mais Col le pousse et le devance de huit secondes. ORACLE attaque encore un grand coup sur le premier portant, mais All4One, imbattable, mène jusqu’à la fin.

Flight 1, Match 2 – Synergy Russian Sailing Team bat Artemis Racing, 00:26

Courses retardées à 15h : le renforcement du vent thermique se fait attendre. Dix nœuds de vent, secteur Nord-Ouest. Une collision avant le départ, et Synergy est pénalisé. Les arbitres lui retirent ensuite deux points pour contact. C’est donc avec une pénalité et deux points de moins que Francesco Bruni s’élance sur la ligne … Mais il s’accroche et mène dès le premier près. Il se débarrasse de la première pénalité en tournant à la marque au vent, puis gagne la manche d’une belle manière. Deux points pour Synergy qui compensent le retrait décidé par les arbitres.  

Flight 2, Match 1 – Emirates Team New Zealand bat Mascalzone Latino Audi, 00:10

Vent faiblissant, secteur Nord-Ouest, bascules fréquentes. Les Kiwis partent à droite et mènent à la bouée au vent. Gavin Brady reste malgré tout au contact et ce n’est que sur le dernier bord que la victoire commence à se dessiner pour Dean Barker.

Flight 2, Match 2 – BMW ORACLE Racing bat Artemis Racing, 01:03

Vent faiblissant, secteur Nord-Ouest, bascules fréquentes. La présence du propriétaire Torbjorn Tornqvist à bord n’était pas suffisante pour Artemis, qui encaisse sa deuxième défaite du jour face à BMW ORACLE. James Spithill part quelques mètres en tête, au comité. Il croise bâbord amure devant son adversaire et creuse son avance jusqu’à l’arrivée … Écart final : une minute et trois secondes !