Bol d’Or Mirabaud

C’est la principale nouveauté de ce Bol d’Or Mirabaud : le samedi 13 juin 2009 ce n’est plus à 9h que le départ sera donné, mais à 10h. Président du Comité d’organisation pour la 3e année consécutive, Michel Glaus argumente : « Historiquement, le Bol d’Or a toujours été lancé à 9h du matin. Mais aucun changement n’a suivi l’introduction de l’heure d’été, ce qui revenait à appliquer un horaire solaire de 8h. Il n’y a jamais de vent si tôt le matin. Cela permettait de réduire les risques de collision lorsque nous avions 500 ou 600 bateaux sur la même ligne de départ, mais depuis l’instauration de deux lignes bien distinctes nous maîtrisons beaucoup plus la sécurité ». Avoir une heure de plus pour convoyer le bateau le matin ou se préparer, et bénéficier de petits airs plus rapidement dès le coup de canon, devraient donc donner le sourire à la majorité des concurrents. Le règlement reste identique à l’an passé, de même que la répartition des classes sur les deux lignes de départ qui avait fait ses preuves en 2008.

La plus belle vitrine de Suisse
Au milieu de ces deux forêts de mâts devraient d’ailleurs se dresser quelques nouveaux spécimens. Si le Bol d’Or a toujours été la régate où il est de bon ton de se montrer ou d’exhiber ses nouveautés, les couloirs de SuisseNautic (le salon nautique de Berne) l’hiver passé bruissaient de déclarations d’intention parmi les chantiers et importateurs de bateaux. Le Esse 9.90 de Schuchter sera de retour (et testable sur place une semaine), les Longtze chinois de Graf Yachting y feront leur première apparition, H2O annonce la participation de son premier Truc 18 en tek et carbone, et même les Français de l’équipementier Kaerver comptent venir « foiler » au milieu des autres bateaux volants, très attendus au tournant*. Comme toujours, les grands noms de la voile hauturière nous apporteront leurs embruns, avec un goût de Vendée Globe cette année.

Nul doute que ces derniers auront la faveur du public, auquel la Société Nautique de Genève ouvre ses portes le samedi. La course est retransmise sur des écrans, représentant notamment la centaine de voiliers équipés de balises GPS aux différentes positions de la flotte. Autre grande première, le magazine Skippers lance Skipperstv.ch à l’occasion de ce Bol d’Or Mirabaud, qui diffusera (entre autres) le film de cette édition, ainsi que des deux dernières.

*voir article page 60