Calima et Aurora vainqueurs

20 juin 2009

Calima, le voilier espagnol de Javier Pujol, remporte la victoire en temps compensé de la Giraglia Rolex Cup 2009, dans la catégorie IRC. Aurora, quant à lui, termine premier de la catégorie ORC. Cette édition 2009 a été marquée par des conditions favorables pour les unités de 40 pieds, qui s’octroient toutes les premières places. A midi, la remise des prix sera l’occasion pour l’ensemble des participants de fêter les différents vainqueurs, que ce soit en temps réel, en temps compensé ou tout simplement fêter une victoire, celle d’avoir réussi à boucler les 243 milles d’un parcours qui s’est révélé une nouvelle fois très tactique et compliqué.

Il aura fallu attendre plus de 48 heures pour enfin connaître le nom du vainqueur en temps compensé de la Giraglia Rolex Cup 2009. Longtemps annoncé comme vainqueur, Genapi, le Swan 42 du français Jean Luc Boixel doit finalement se contenter de la seconde marche du podium. Avec un temps de course corrigé de 49 heures et 22 minutes, Jean Luc Boixel n’a rien pu faire contre Calima un plan Sparkman & Stephens 43 de 1970. Le renforcement des conditions vendredi à donc favoriser les unités de 40 pieds qui occupent les 3 premières places du classement général. White Goose, un Arya 415, complète ce podium.

Dans la catégorie ORC, majoritairement italienne, Aurora, un Canard 41 devance deux autres voiliers italiens, Sea Wonder 007 et I.Nova. Vainqueur des régates côtières à Saint-Tropez, le GP 42 helvète, Near Miss de Franck Noël, ne termine qu’à la septième place.

Avec le septième temps en réel, Groupe Bel termine sa première Giraglia Rolex Cup dans le peloton de tête. Les conditions sur la fin du parcours ont eu raison des chances de victoire mais Kito de Pavant a été l’un des grands animateurs de cette édition 2009 et n’a pas à rougir face à des équipages surentraînés dont les monocoques sont spécialement fait pour ce type de course. Au classement général en temps compensé, Groupe Bel occupe la 103ème place avec un temps corrigé de 68 heures et 37 minutes, soit 30 heures de plus que son temps de course réel. De son côté, DCNS de Marc Thiercelin et Christopher Pratt termine 3 heures derrière Groupe Bel en temps réel.

L’ensemble des classements est disponible sur le site du Yacht Club Italiano ou sur Regattanews, www.yci.it ou www.regattanews.com.

la vidéo en ligne sur skippers.tv semaine 26