fbpx

Carton plein pour les Suisses à Monaco

©Studio Borlenghi et ©Lloyd Images

La Primo Cup – Trophée Crédit Suisse, c’était le week-end dernier à Monaco. Cette traditionnelle rencontre mi-hivernale a particulièrement souri aux Suisses qui se sont illustrés en J/70, en Longtze et en Star. Parmi les performances notables, on citera celle du team 838 de Nicolas Anklin avec Guillaume Girod à la barre, qui a pris le dessus sur une coquette flotte de 40 J/70. Pendant ce temps-là, Bernard Stamm et Élodie-Janne Mettraux se battent toujours avec leurs équipes respectives pour remonter dans le classement du Tour d’Arabie.

Des conditions légères à médiums ont permis aux 80 bateaux présents à Monaco de courir huit manches. Alors qu’à la belle époque du Surprise les Suisses occupaient sans partage les premières places, les voilà revenus aux avant-postes en J/70. Au sein d’une flotte de 40 bateaux, on compte 6 équipages confédérés au sein du top 10 ! En première position, Nicolas Anklin, Guillaume Girod, Guillaume Rigot et Mathieu Fisher ont tenu la dragée haute à des équipages expérimentés, à l’image de Mascalzone Latino, la formation de l’armateur italien Vincenzo Onorato qui avait recruté pour l’occasion Paul Goodison, qui n’est autre que le champion olympique de Laser des Jeux de Pékin ! Dans les autres séries, la moisson était tout aussi bonne puisque Steffen Schneider s’est imposé au sein des Longtze qui effectuaient leur grand retour en Principauté et Lorenz Zimmermann et Steffen Rutz ont pris le bronze en Star.

MASIRAH, OMAN - FEBUARY 11: EFG Sailing Arabia The Tour on February 11th, 2018 in Masirah, Oman.Photo by Lloyd ImagesConcurrence féroce en Diam 24

Du côté d’Oman, nos Suisses engagés dans l’EFG Sailing Arabia – The Tour font face à une concurrence plus coriace. Bernard Stamm sur Cheminée Poujoulat et Élodie-Jane Mettraux avec DB Schenker se battent avec des équipages habitués du top 10 du Tour de France à la Voile. « C’est très serré, on joue dans le groupe de tête, nous confirme Bernard Stamm. Mais notre rencontre avec un filet de pêche au début de la compétition nous a fait mal au classement ». À mi-chemin de la fin du Tour, le Saint-Preyard peut encore espérer accrocher le podium, mais la lutte sera intense et il faudra compter sur quelques erreurs de ses adversaires directs. Plus de chance en revanche pour Élodie-Jane Mettraux et son équipage féminin de DB Schenker relégués en dernière position. La navigatrice de Versoix confie que l’écart de niveau est important avec les équipes qui pratiquent le Diam 24 depuis déjà trois ans. « D’ici à la fin de semaine, on veut prendre de beaux départs, nous mesurer aux autres en vitesse. Nous allons continuer à nous améliorer pour arriver prêtes au Tour de France à la Voile », analyse-t-elle. On leur souhaite évidemment d’y parvenir !


!