Ce qu’il faut retenir de la semaine écoulée

 

Les inscriptions à la 34e America’s Cup sont encore ouvertes jusqu’à la fin du mois, et tout le monde se demande quels pourraient être les syndicats pour compléter la liste des sept challengers déjà inscrits. Dans ce contexte plein d’interrogations, le célèbre marin Olivier de Kersauson vient de laisser entendre qu’il pourrait bien diriger une équipe avec le patron d’All4One, Stéphane Kandler. Si le projet aboutit, trois défis français se retrouveraient alors inscrits à l’épreuve. S’agissant d’une première en multicoque, l’arrivée en masse des régatiers de l’Hexagone n’est pas surprenante. On regrette peut-être que Frank Cammas ne figure (pour l’instant) dans aucune des équipes. L’expérience qu’il a acquise auprès des Américains lors de la dernière édition lui confère pourtant un avantage certain et enviable.

Sur la Barcelona World Race, l’équipage du Mirabaud composé du navigateur suisse Dominique Wavre et de sa compagne et co-skipper Michèle Paret a rejoint Mar del Plata sain et sauf. Le voilier qui avait démâté dans l’Atlantique sud a pu rejoindre sans encombre le port argentin, après avoir abandonné la course. Le duo Peyron/Dick mène quant à lui toujours la régate avec une confortable avance, devant Mapfre et Renault Z.E.

Le solitaire Thomas Coville ne lâche rien sur sa tentative de record de tour du monde en solitaire. Le skipper de Sodeb’O, qui avait repris l’avantage sur le temps de référence de Joyon accuse à nouveau plus de 500 milles de retard, pris dans le « pot au noir ». Aujourd’hui au large des Antilles, il ne reste que six jours à Coville pour se refaire. L’exploit reste réalisable, mais très difficile.

Le Centre d’entraînement à la régate de Genève vient d’annoncer qu’il ne participerait pas au Tour de France à la Voile 2011. Les nombreuses incertitudes qui règnent autour de l’épreuve qui doit se dérouler en M34, ont incité les Genevois, à l’instar des Biennois d’ailleurs, à renoncer pour cette année. Jérôme Clerc et son équipe s’apprêtent cependant à dévoiler leur plan de remplacement au TFV, à découvrir ces prochaines semaines.

En voile légère, la Fédération tessinoise de voile a inauguré vendredi dernier son premier centre de formation pour l’élite au Centre sportif national de la jeunesse à Tenero (CST). La filiale de l’office fédéral du sport située sur les bords du lac Majeur, doit offrir des conditions d’entraînement optimales aux jeunes espoirs, qui bénéficieront d’un centre ouvert toute l’année grâce à des conditions météo propres au sud des Alpes.