Cérémonie d’ouverture

Sébastien Schneiter et Alexandra Rayroux, tous deux membres de la Société nautique de Genève, sont les deux jeunes suisses qui ont parvenu à se qualifier pour les premiers Jeux Olympiques d’été de la Jeunesse organisés à Singapour du 14 au 26 août. Un parcours difficile pour ces jeunes qui se sont entraînés assidument sur Byte CII depuis un an. Alex Schneiter, le père de Sébastien, assistait à la cérémonie d’ouverture.

« Cérémonie Incroyable, digne d’une vraie ceremonie Olympique, avec plus de 30’000 spectateurs, 201 pays representes et 3200 coureurs ! » s’enthousiasme Alex Schneiter le 14 août.

 

D’autant plus que la route a été longue jusqu’à Singapour et le prix du billet particulièrement coûteux, en temps et en argent. Sébastien Schneiter et Alexandra Rayroux en savent quelque chose. Depuis un an, ces deux jeunes navigateurs de la SNG caressaient l’espoir de représenter la Suisse, aux premiers Youth Olympic Games de Singapour dans la catégorie voile. Entraînements acharnés et programme sévère de qualification étaient ainsi à l’agenda de ces deux jeunes de 14 et 15 ans plus habitués à naviguer sur Optimist et Laser 4.7 que sur Byte CII, le bateau canadien sélectionné par le comité olympique.

Un tel projet requiert un investissement de taille. Non seulement de la part des jeunes athlètes, mais aussi de celle des parents. Il a fallu acquérir deux bateaux et en louer un troisième, trouver un entraîneur, assurer les frais d’entraînement et de déplacement… Autant de dépenses auxquelles les parents des deux jeunes sportifs ont jusqu’ici pu faire face grâce au soutien de la Nautique ainsi qu’au sponsoring de l’horloger Frédérique Constant et de la Banque Rothschild.

Session de rattrapage au Championnat du Monde

Encadrés par Ezequiel Schargorodsky, entraîneur du sailing team de la SNG, ainsi que par David Deguine, Sébastien Schneiter et Alexandra Rayroux ont tenté de qualifier la Suisse lors de la première phase de sélection, au Championnat d’Europe d’Imperia, en Italie, en décembre dernier. Sans succès, malheureusement. Leur entraînement assidu ainsi qu’un palmarès déjà bien garni -1er au Championnat suisse par point en 2008 et 3e en 2009, 2e à l’Open Dutch Championship en Hollande en 2009, notamment pour Sébastien, 3e fille du Championnat Suisse Open en 2008 et 71e au Championnat d’Europe à Helsinki en 2009 pour Alexandra – n’a pour l’instant pas suffit. Leurs classements respectifs à Imperia ne leur a pas permis d’inscrire la Suisse dans les nations représentées en voile.

La session de rattrapage du mois d’avril avec le Championnat du monde de Byte CII à Cannes où il restait juste 6 places à pourvoir leur a souri, tous deux ont réussi à décrocher le précieux sésame. Maintenant le plus dur reste à faire! Quels que soient l’issue de l’aventure, Alexandra et Sébastien ont démontré une volonté et un engagement sans faille.

Lire aussi sur Skippers.tv http://www.skippers.tv/regates/article.php?article=318 ainsi que la suite de l’aventure en brèves de Singapour dans les News, et le résumé dans le Skippers de septembre.