Chris Stanmore-Major 3e

Le skipper britannique grimpe sur le podium pour la seconde fois consécutive dans la VELUX 5 OCEANS

 Après une fin de course particulièrement longue et pénible, couronnée par un violent orage à 15 milles de Charleston, Chris Stanmore-Major a finalement franchi la ligne d’arrivée de cette quatrième étape jeudi 21 avril à 21h45 heure locale (3h45 heure française vendredi).

À bord de son Eco 60 Spartan, le Britannique boucle cette étape entre Punta del Este (Uruguay) et Charleston (États-Unis) en 25 jours, 9 heures et 45 minutes et grimpe pour la seconde fois consécutive sur le podium , après avoir également terminé troisième de la précédente étape. Il a parcouru un total de 6043 milles à une vitesse moyenne de 9,9 noeuds.

« L’arrivée a sans doute été le moment le plus difficile du parcours, avec des grains de 45 noeuds et de nombreux éclairs. J’étais à l’intérieur du bateau et je me demandais ce qui allait m’arriver ! C’était vraiment une drôle d’étape. Je suis un peu frustré de ne pas avoir pu rattraper Derek qui était 100 milles devant moi. Par moments, mon bateau avait une excellente vitesse, mais Derek a aussi fait une très belle course ».

Pendant cette étape, CSM a été confronté à plusieurs problèmes qui l’ont presque contraint à faire escale à Recife au Brésil, notamment une panne de déssalinisateur, puis une sévère rage de dents. Mais grâce à ses talents de bricoleur et à une assistance médicale à distance, le skipper de 33 ans a pu poursuivre sa route.

Dans cette quatrième manche du tour du monde en solitaire, CSM empoche également deux points de bonus pour avoir réalisé le second meilleur temps au ‘contre la montre’ entre les latitudes 5S et 5N, derrière Derek Hatfield. En empruntant une route plus à l’Est que les autres concurrents, le Britannique a profité de vents plus forts qui lui ont permis de réduire son retard dans la seconde moitié du parcours.

« Ce bateau a l’air de très bien marcher au reaching et dans la brise donc j’espère que nous aurons des conditions favorables pour la traversée de l’Atlantique vers La Rochelle. Par contre dès que le vent faiblit un peu, Spartan n’avance plus. Je crois que si nous avions eu plus de vent dans les derniers milles avant Charleston, Brad aurait eu du souci à se faire ! »

Positions à 12h00 UTC:

Skipper – Bateau : distance de l’arrivée (milles nautiques) / distance du leader / distance parcourue en 24h / Vitesse moyenne en 24h (noeuds)

Brad Van Liew, Le Pingouin: Arrivée le 19 avril

Derek Hatfield, Active House: Arrivée le 20 avril

Chris Stanmore-Major, Spartan: Arrivée le 21 avril

Zbigniew Gutkowski, Operon Racing: 3071.6 / 0 /114.3 / 4.8