Chris Stanmore-Major boucle la 2ème étape de la Vélux 5 Océans

   Le skipper britannique est arrivé en 4e position à Wellington

 Le navigateur britannique Chris Stanmore-Major est arrivé lundi matin à Wellington. À la barre de son monocoque Eco 60 Spartan, le navigateur de 33 ans originaire de Cowes en Grande-Bretagne a rejoint la Nouvelle-Zélande après 39 jours 9 heures et 25 minutes de mer depuis son départ de Cape Town. Il est ainsi le 4e et dernier concurrent de la VELUX 5 OCEANS à boucler la deuxième étape du tour du monde à la voile.

 Chris, surnommé CSM, a pris la 4e place de la deuxième étape de la VELUX 5 OCEANS. Sa longue route depuis Cape Town s’est achevée avec difficulté dans le détroit de Cook qu’il a franchi au près face à plus de 40 noeuds de vent après être resté encalminé de nombreuses heures en mer de Tasmanie.

 Des dizaines de personnes avaient rejoint le Queens Wharf pour accueillir le marin au lever du jour en Nouvelle-Zélande. Ils ont pu féliciter le quatrième et dernier concurrent de la course à rejoindre le port de Wellington. Parti de Cape Town en même temps que Brad Van Liew, le vainqueur de l’étape le 15 janvier dernier, Zbigniew Gutkowski, Derek Hatfield et Christophe Bullens qui sera contraint à l’abandon, CSM a du faire face aux nombreuses tempêtes de l’océan Indien ainsi qu’à des soucis de batteries qui l’ont handicapé dans sa progression vers le Pacifique.

 Arrivé à bon port, Stanmore-Major a pu fêter la fin de cette longue étape par une coupe de Champagne. Il en a profité pour lever un verre en l’honneur du Belge Christophe Bullens qui n’a pas pu rejoindre la Nouvelle-Zélande.

 « Je suis très heureux d’être arrivé ici, » a déclaré CSM. « La fin de parcours jusqu’à Wellington a été quelque peu compliquée. Alors, c’est une sensation encore plus spéciale que de terminer enfin. Ce fut une étape difficile avec d’incessants challenges à relever. Mais maintenant que je suis ici, je peux dire que c’est un jour glorieux. Le soleil brille et c’est comme si tout ce qui s’est passé lors de cette dernière semaine de mer n’était jamais arrivé. Mes problèmes de batteries ont vraiment perturbé ma course. Ce fut difficile de prendre la décision de mettre le cap au Nord pour se rapprocher de l’Australie et passer par le détroit de Bass. L’autre challenge fut cette arrivée dans le détroit de Cook. Je savais que j’allais avoir du vent, mais il n’arrêtait pas de monter. C’était violent, mais, en fait, il faut noter que le bateau s’est bien comporté et c’est une bonne nouvelle pour la prochaine étape. »

 Le départ de la 3e étape à destination de Punta del Este en Uruguay sera donné le 6 février prochain. Au cours de cette étape, les 4 skippers de la VELUX 5 OCEANS vont traverser le Pacifique Sud pour aller contourner le Cap Horn avant de remonter l’Atlantique jusqu’à Punta del Este en Uruguay.

 Classement de la 2e étape Le Cap – Wellington

1. Brad Van Liew, Le Pingouin : arrivé le 15 janvier à 18h49 TU en 30 jours 9 heures et 49 minutes

2. Zbigniew Gutkowski, Operon Racing : arrivé le 16 janvier à 17h27 TU en 31 jours 8 heures et 27 minutes

3. Derek Hatfield, Active House : arrivé le 18 janvier en 32 jours 17 heures

4. Chris Stanmore-Major, Spartan : arrivé le 24 janvier en 39 jours 9 heures

ABD. Christophe Bullens, Five Oceans of Smiles Too