fbpx

Clap de fin pour le Figaro 2

Texte :

Justine Mettraux conclut avec brio son aventure en Figaro 2, Mateo Sanz Lanz et Nils Theuninck ont obtenu leur revanche sur le futur plan d’eau olympique d’Enoshima après un mondial raté à Aarhus, et Realteam consolide sa seconde place au classement général du GC32 Racing Tour.

Bye bye le Figaro 2, bonjour le 3 ! Justine Mettraux a conclu vendredi dernier sa dernière Solitaire Urgo Le Figaro sur Bénéteau 2. Après sa magnifique 7e place l’an passé, la skippeuse confirme avec une 11e place, même si elle confesse avoir commis quelques erreurs qui lui ont coûté cher. Quoiqu’il en soit, après quatre étapes, terminer à seulement 1 heure 44 minutes et 24 secondes du premier, Sébastien Simon, laisse songeur quant à l’exigence de cette course au large. Ce millésime a mis à rude épreuve les marins, et ce dès le départ, qui a été donné sous spi par 25 nœuds de vent établi et une mer formée, dans des conditions à la limite du raisonnable. Désormais, nombreux sont les skippers à rêver du Figaro Bénéteau 3 la nuit, le monocoque à foils qui sera le support des prochaines éditions sera d’ailleurs visible au Salon nautique du Léman du 2 au 4 novembre prochains.

C’est bon pour le moral

Au Japon pendant ce temps, débutait la nouvelle saison des World Cup Series. L’occasion pour les déçus des mondiaux d’Aarhus de se rattraper sur le futur plan d’eau olympique. L’endroit semble bien réussir au véliplanchiste Mateo Sanz Lanz qui accroche l’argent un an après y avoir brillé lors des mondiaux de la classe RS:X. Pour le Finninste Nils Theuninck, ce déplacement a également fait du bien au moral, lui qui a été cloué à son lit d’hôpital au Danemark en août revient en force avec une 10e place. 17es, Linda Fahrni et Maja Siegenthaler en 470 semblent en revanche traverser une mauvaise passe, mais gageons que leur expérience leur permettra de redresser la barre dans le futur.

« Real team » et équipiers variés

Pour finir, les équipiers de Realteam ont dû varier les plaisirs lors de la quatrième étape du GC32 Racing Tour. Tout d’abord avec un changement de barreur, rôme Clerc ayant cédé la barre à Arnaud Psarofaghis à l’approche de la naissance de son deuxième enfant. Puis, le deuxième jour a coûté à l’équipe son jeune numéro 1, Arthur Cevey, blessé à la main suite la rupture d’un winch et remplacé au pied levé par Florian Trüb. Malgré ces changements à répétition, les équipiers du bateau skippé par intérim par Loïc Forestier se sont bien adaptés, ce qui leur a permis de conclure la régate un petit point seulement derrière Franck Cammas sur Nauroto et de distancer par la même occasion l’équipage français Zoulou. Realteam consolide ainsi sa deuxième place au général du GC32 Racing Tour avant la dernière étape qui se tiendra à Toulon du 10 au 14 octobre prochains.