CLS équipe tous les concurrents de la transat Benodet Martinique de balises de localisation et de demande d’assistance

 

CLS équipe les skippers de la Bénodet-Martinique 2011. L’entreprise est l’opérateur exclusif du système de localisation Argos. Elle a été la première à équiper les plus grandes courses avec des balises de localisation. Aujourd’hui, CLS a fait évoluer ses balises Argos pour améliorer la sécurité des skippers et aider les organisateurs à faire vivre en temps réel cette fabuleuse aventure.

C’est notamment la constellation Iridium (66 satellites) qui suit les voiliers tout au long de la course. Chaque bateau est équipé d’une balise de localisation et d’assistance type « MAR YI ». Ces balises sont les premières composantes du système satellitaire utilisé par CLS. Toutes les 30 minutes, elles émettent automatiquement la position, le cap et la vitesse du bateau. L’intervalle entre les positions est resserré au départ et à l’arrivée de la course pour montrer les choix tactiques des skippers et mesurer précisément leurs temps de passage. Depuis leur origine, les balises disposent bien sûr d’un bouton spécial permettant au skipper de demander de l’assistance à la direction de course.

Grâce à cette localisation, le PC course peut établir le classement, fournir une cartographie au public mais également améliorer la sécurité des skippers en mer.

CLS, leader mondial de collecte de données par satellites installe des balises, étanches et autonomes, sur chaque bateau. CLS est tout particulièrement attachée aux skippers comme Michel Desjoyeaux ou encore aux navigatrices comme Maud Fontenoy. CLS les équipe tous et surveille en continu leur progression. Mais CLS ne se contente pas de suivre les navigateurs. Depuis le Vendée Globe 2008-2009, CLS analyse également les routes polaires par satellite, détecte la présence d’icebergs et prévient les organisateurs et les routeurs. Déjà apprécié des skippers, ce service intéressera bientôt les compagnies de transport maritime.

CLS, filiale du Cnes (Centre national d’études spatiales) et de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), l’entreprise, opérateur mondial du système Argos, compte 400 collaborateurs : 285 en France, et 115 dans ses bureaux et filiales à travers le monde.