fbpx

Club Nautique Morgien: Un centenaire en pleine forme !

Texte :

Cette année, le club nautique morgien est à la fête. Toute une série de manifestations dérouleront leurs fastes au long de 2016. L’occasion de faire le point sur le Club Nautique Morgien en compagnie de son Président Yves Gaussen, du Président du Comité d’organisation du 100e, Stéphane Wilhem, et du navigateur également Président d’honneur, Pierre Fehlmann. Régates, flonflons et cotillons. Cent ans d’existence, ça se fête ! 

Fort de 700 membres, jouissant d’un magnifique dynamisme, avec une importante ouverture vers les juniors, de beaux palmarès et de grandes histoires hauturières, le club de Morges est le pourvoyeur d’une belle palette de navigateurs lémaniques et océaniques. Pour Pierre Fehlmann, le CNM bénéficie avant tout d’un emplacement idyllique : « On a la chance d’avoir une baie fantastique, plutôt bien ventée. Certes, il n’y a plus de Morget qui se lève à 17h17 comme dans le temps, mais la baie est probablement la plus ventée du lac et je pense que ça a favorisé le développement du club ».

Comme le souligne aussi Yves Gaussen : « Ce club s’est principalement articulé autour des régates de série. Notre plan d’eau ouvert se prête particulièrement à ce type d’épreuves. On est dans ce créneau depuis de nombreuses années. »

Tout a commencé il y a 100 ans. C’est le 18 mars 1916 que le Club Nautique Morgien a été fondé à l’Hôtel du Mont-Blanc sous l’impulsion de Jean Paschoud, auquel s’étaient joints onze amis du lac et de la navigation. Mais le CNM ne se cantonne pas à la navigation à voile. Il organise des jeux nautiques, des courses à la nage, de l’aviron. Déjà en 1917, on parle de faire régater les bateaux à moteur.

Entre 1920 et 1930, il convient de signaler le passage dans le club morgien de la croisière Eynard. La première école de voile du Léman a été fondée à Morges en 1951. Un grand tournant dans la vie du CNM a été pris en 1965, lors de la construction d’un nouveau club house. Dès 1966, c’est un bâtiment tout neuf, doté d’une des plus belles terrasses du Léman qui accueille les membres du Club.

En 1968, l’effectif passe à 420 membres, les championnats du Léman s’organisent sur deux week-ends et la régate du Granbordenuy est courue pour la première fois.

skippers.ch Club Nautique Morgien

DE G A DR. YVES GAUSSEN PRÉSIDENT DU CNM, PIERRE FEHLMANN, NAVIGATEUR ET PRÉSIDENT D’HONNEUR, STEPHANE WILHEM, PRÉSIDENT DU COMITÉ DU 100e DU CNM.
©Jean-Guy Python

De Pierre Fehlmann à Nicolas Rolaz 

Dans ce rapide historique, il faut rappeler le rôle formateur joué par Pierre Fehlmann dans la mise en place d’une véritable équipe de marins hauturiers à travers les divers projets océaniques qu’il a conduits dès le milieu des années 1970, sans oublier l’aventure « morgienne » de l’America’s cup commencée en 1996 : le Class America Be Happy a disputé la Coupe Louis Vuitton en baie d’Auckland en automne 1999. « C’était une fierté d’être les tout premiers Suisses dans la Cup, même si on a dû sacrément ramer pour y arriver. On manquait de sous, le bateau était performant mais on n’a pas eu de chance puisque finalement on a démâté ! » résume le Président Gaussen. Il poursuit en revenant sur l’aventure Fehlmann dans les diverses Whitbread : « Pierre Fehlmann a été un élément charnière dans la vie du club et dans la voile en Suisse. Il a désinhibé les navigateurs lémaniques par rapport à la voile en mer. C’était le premier à prouver qu’un petit Suisse du lac Léman pouvait affronter l’Atlantique et se frotter avec succès à la régate hauturière, grâce à lui, à ce qu’il a mis en place il y a une quarantaine d’années, et à l’engagement de tous les membres du club par la suite. C’est tout ce travail de fond qui a permis au jeune Nicolas Rolaz de décrocher le titre de Champion du monde d’Optimist en 2014 dans la catégorie des 9-15 ans, en Argentine, face à 200 adversaires de 45 nations. Nous en sommes très fiers », explique encore Yves Gaussen, un large sourire aux lèvres. A souligner que dans le sillage tracé par Pierre Fehlmann, plusieurs membres du Club nautique morgien se sont illustrés sur tous les océans du monde. C’est notamment le cas de Laurent Bourgnon, Luc Dubois, Stève et Yvan Ravussin ainsi que Bernard Stamm.

Et qu’y a-t-il de prévu pour marquer dignement ce centenaire ? Stéphane Wilhem, le chef d’orchestre des festivités, souligne trois temps forts qui s’adressent plus particulièrement aux membres du club. Le premier a eu lieu le 18 mars dernier, avec un gigantesque apéritif qui marquait la date de la naissance du club. A cette occasion, le livre du 100e a été remis aux membres. « La journée du 22 mai célébrera officiellement les 100 ans du club en présence des autorités politiques et sportives, de ses invités et des clubs de voile lémaniques. La CGN profitera de l’occasion pour déployer sa traditionnelle « Parade Navale » dans la baie de Morges. Le 13 août sera une journée spéciale réservée aux 700 membres du club », explique Wilhem. Et de poursuivre : « Il y aura encore deux événements majeurs : le Défi du 100e, les 21 et 22 mai, pour les juniors lémaniques et de toutes provenances. On attend entre 150 et 200 concurrents. Du 1er au 5 juin, nous aurons le championnat de Suisse et international de Dragon qui devrait réunir une soixantaine de bateaux de dix pays. » Stéphane Wilhem a de quoi être satisfait du travail accompli : « Le panel de manifestations qu’on va proposer à nos membres durant toute cette saison est assez remarquable. Le travail du comité de préparation a été énorme et grâce au soutien de 80 bénévoles, tout ça se présente sous les meilleurs auspices ».