Confrontation enrichissante des deux SUI juniors

Alexandra Rayroux finit à la 13e place et Sébastien Schneiter à la 22e

Qualifiés de justesse au printemps pour participer aux premiers Youth Olympic Games de Singapour en Byte, les deux jeunes de la Société Nautiques de Genève étaient les seuls représentants suisses de la discipline vélique.

La semaine de régates dans des conditions musclées, inhabituelles à Singapour, leur a démontré que le niveau olympique est encore plus élevé qu’en coupe du monde, d’autant plus sur ce type de bateau. Les deux jeunes s’étaient pourtant entraîné en Byte pendant un an, mais cela n’a pas suffit. Le Byte est un dériveur puissant, possèdant la même surface de voile qu’un Laser Standard mais une dérive plus petite. plus jeune que la moyenne des participants, Sébastien Schneiter a notamment été handicapé par sa taille et son poids, inférieurs aux autres.

Commentant ces résultats, le père de Sébastien Alex Schneiter, lui-même régatier de haut niveau, déclarait: « Cela etant dit, ce n’est pas la seule raison et a l’avenir si on veut mieux faire il faudra monter d’un cran la preparation. On est encore trop amateur comparés à d’autres équipes. Ca, c’est avant tout un challenge pour SST. Aujourd’hui, on a tout simplement pas le support nécessaire…….mais il faut y croire et je pense on a tout pour y arriver. » Finissant sur une note positive, il conclue « ces YOG auront été une expérience fabuleuse. Organisés de façon brillante et comme des vrais jeux. ca a donné une bonne introduction à nos jeunes pour un éventuel avenir Olympique.. »

Lire aussi la news http://www.skippers.tv/news/index.php?news=1033&page=4