Corps à corps musclé sur les eaux de Silvaplana balayées par la Maloja

 

Trois manches ont été courues aujourd’hui. Une journée physique pour la flotte des moths, dans un vent de 17 à 20 nœuds et un spectacle à couper le souffle. L’Américain Bora Gulari se distingue aujourd’hui avec deux premières places et une seconde et se retrouve second du classement général, derrière l’Australien Nathan Outteridge. Le Suisse Arnaud Psarofaghis occupe le 5e rang des SYZ & CO MOTH EUROPEANS.

 Tout le monde vous le dira, l’ambiance est au beau fixe dans la classe des Moths. C’est un peu la famille qui se retrouve à chaque championnat. Sur l’eau, les compétiteurs naviguent dans un esprit amical, même en tête de peloton. Et quand le vent est de la partie, les participants sont euphoriques : Jean-Pierre Ziegert, Président de la classe pour la Suisse et organisateur de l’événement, (et participant ! 6e, 7e, 7e) témoigne : « Je suis très heureux de la journée, les régate ont été magnifiques ! L’ambiance sur l’eau est fantastique ! »

 Rob Gough lance « la compétition est vraiment serrée dans le groupe de tête. Ca va si vite et pourtant lorsqu’on arrive à la marque, il n’y a pas plus d’un mètre entre chaque bateau !». Le Tasmanien dit se sentir à la maison, car les conditions de vent et la température de l’air sont proches de celles de chez lui, de l’autre côté du globe. Ce long voyage pour une régate ? « C’est si rare de trouver 85 moths sur une ligne de départ, cela vaut le déplacement ! »

 Bora Gulari, le héros du jour qui termine avec deux premières places et une deuxième, souligne également : « Cette classe est fantastique, nous sommes comme une grande famille, et c’est vraiment formidable de se retrouver ici. » Un commentaire sur les résultats du peloton de tête qui sont très serrés ? Qu’est-ce qui fait la différence ? Qu’est-ce qui fait qu’il est devant les autres ? Il répond modestement avec un sourire : « la chance ou peut-être une bascule ! (ndrl. une variation rapide de vent)». Bora le bien-nommé – son nom provient du vent méditerranéen, la bora, vent du nord qui peut être très violent – confie : « Ce que j’aime par-dessus tout dans le moth, c’est le silence, une fois que tu voles… Je ne regrette pas du tout la planche à voile et le forty-niner. Le moth fait partie de moi maintenant… »

 Andrew McDougall, concepteur du Mach 2 et du Blade, est venu lui aussi d’Australie pour participer au championnat d’Europe. Arrivé par avion en Suisse deux jours avant le début des festivités, on lui apprend que son bateau n’a pas suivi. Finalement, son moth est arrivé en Suisse hier soir, trop tard pour le premier jour de régate. Le montage s’est fait ce matin avec l’aide des autres concurrents. Arnaud Psarofaghis, Simon Payne et Chris Graham, tous viennent donner un coup de main. Une grande famille, on vous le dit ! « La première manche a été un désastre : je me suis rendu compte que j’avais oublié, dans le rush, de mettre le bouchon et le bateau a commencé à prendre l’eau ! ,,, Mais après, je me suis remis de mon jet-lag et les régates ont été extraordinaires ! » Andrew McDougall continue : « La dernière fois que j’ai navigué sur un lac alpin, c’était ici en Suisse, il y a 25 ans à Interlaken. Je me souviens d’un vent très léger.  Puis, je me suis mis à la planche à voile, et je n’ai plus fait de moth pendant 15 ans. Quand je m’y suis remis en 2001, j’ai passé 9 mois à réfléchir à comment le faire voler mieux. » Le résultat se passe de commentaires : le Mach 2 et le Blade représentent la majorité des bateaux présents sur le championnat.

 Régate 4 :

1.     Nathan Outteridge (AUS 3750)

2.     Bora Gulari (USA 6)

3.     Scott Babbage (AUS 7)

4.     Simon Payne (GBR 1)

5.     Arnaud Psarofaghis (SUI 4)

6.     Jean-Pierre Ziegert (SUI 3734)

7.     Rob Gough (AUS 3731)

8.     Chris Graham (UAE 9)

9.     Chris Rast (USA 3768)

10.  Jason Belben (GBR 3619)

 

Régate 5 :

1.     Bora Gulari (USA 6)

2.     Nathan Outteridge (AUS 3750)

3.     Arnaud Psarofaghis (SUI 4)

4.     Scott Babbage (AUS 7)

5.     Rob Gough (AUS 3731)

6.     Simon Payne (GBR 1)

7.     Jean-Pierre Ziegert (SUI 3734)

8.     Anthony Kotoun (ISV 3596)

9.     Matthias Renker (SUI 3626)

10.  Sven Kloppenburg (GER 3684)

 Régate 6 :

1.     Bora Gulari (USA 6)

2.     Nathan Outteridge (AUS 3750)

3.     Scott Babbage (AUS 7)

4.     Simon Payne (GBR 1)

5.     Rob Gough (AUS 3731)

6.     Arnaud Psarofaghis (SUI 4)

7.     Jean-Pierre Ziegert (SUI 3734)

8.     Chris Graham (UAE 9)

9.     Anthony Kotoun (ISV 3596)

10.  Lucas Brun (ITA 3)

 

Résultats provisoires après la deuxième journée :

 

1.     Nathan OUTTERIDGE (AUS 3750)

2.     Bora GULARI (USA 6)

3.     Scott BABBAGE (AUS 7)

4.     Simon PAYNE (GBR 1)

5.     Arnaud PSAROFAGHIS (SUI 4)

6.     Rob GOUGH (AUS 3731)

7.     Jean-Pierre ZIEGERT (SUI 3734)

8.     Jason BELBEN (GBR 3619)

9.     Matthias RENKER (SUI 3626)

10.  Anthony KOTOUN (ISV 3596)