D’Alicante à Ibiza en monocoque, Splendides Baléares

Texte :

Que serait une croisière en Méditerranée sans les charmes d’une traversée ? Prendre le cap des Baléares depuis Alicante a comme un goût d’aventure. Une traversée de près de 100 milles qui peut réserver bien des surprises. 

De nuit, par 25 noeuds de vent à la sortie du port, la mer se forme et les courtes vagues de la Méditerranée claquent sous la coque. Les embruns enlevés à la crête des vagues et les éclaboussures vous donnent rapidement le goût du sel et assèchent la peau. La nuit est courte, et vous voguez, non sans effort, vers des vacances bien méritées qui vous procureront plaisir, détente et réconfort. Première étape du voyage, les côtes de l’insouciante Formentera, petite soeur de la turbulente et insolente Ibiza.

Formentera, les Bahamas en Méditerranée 

En voyant pointer au loin ce rocher plat, on peut s’imaginer à quel point les habitants de l’île étaient pauvres, avant l’avènement du tourisme au milieu du XXe siècle. C’est d’abord le mouvement des hippies, aujourd’hui remplacé par celui des VIP, qui aurait contribué à populariser cette destination. Sa faune et sa flore préservées ainsi que ses paysages typiquement méditerranéens ont fait le reste. Arrivé à la Cala Saona, pour un mouillage abrité du vent, on comprend tout le charme de cette île, absolument unique en Méditerranée. Les eaux transparentes qui virent au turquoise sont surplombées par de petites falaises qui se jettent directement dans la mer. L’histoire de la mer et de la terre s’entremêlent au fur et à mesure que l’on observe les excavations causées par des millions d’années d’érosion. À condition d’avoir un minimum d’équilibre et d’esprit sportif, emparez-vous d’un paddle pour partir à la découverte des petites grottes creusées dans les falaises juste à la sortie de la zone de mouillage.

À quelques encablures de là se trouve le mouillage incontournable de l’île. La Playa de Illetas est le rendez-vous de tous les plaisanciers. On y découvre des accents caribéens en Méditerranée, de quoi faire rêver les milliers de vacanciers qui défilent en quête d’exotisme. Ici, les yachts se font la nique et dévoilent leurs plus beaux atours. Un véritable défilé de bateaux à voile et à moteur d’exception réservés exclusivement aux bourses les mieux constituées. Avant de partir pour l’un des nombreux bars-clubs de Formentera, offrez-vous un repas au très réputé restaurant Es Molí de Sal, lieu incontournable de la jet-set en villégiature.

skippers.ch ibiza

©Joseph Favre

Cap sur Ibiza 

Direction la pointe occidentale de l’île à San Antonio. Cette ville et ce mouillage n’ont pas grand-chose à offrir à l’exception d’un merveilleux coucher de soleil que les touristes se pressent d’applaudir. En effet, au moment du crépuscule, une foule immense se positionne le long de la côte et attend patiemment que le soleil passe sous la ligne de l’horizon avant de saluer son départ par des applaudissements nourris. Une coutume locale ? Pas vraiment… Mais c’est la navigation en direction de San Antonio qui vaut véritablement le détour. L’extrémité sud-ouest d’Ibiza est gardée par deux îles rocheuses, Es Vedrà et Es Vedranell qui marquent l’entrée d’une réserve naturelle. Le territoire protégé comprend des îlots, le milieu marin, des torrents, des plages et des champs de culture, des forêts et d’importants massifs montagneux. L’imposant rocher d’Es Vedrà culmine à 413 mètres et exerce une attraction presque mythique sur les navigateurs qui s’en approchent. On raconte même qu’il est le lieu d’établissement de sirènes et autres nymphes de mer, qui autrefois, auraient tenté de détourner Ulysse de son navire. Des sirènes, vraiment ? Il n’en faut pas plus pour réveiller la curiosité du plongeur. Un arrêt pour explorer les fonds azurés d’Es Vedrà s’impose. Les reliefs sous-marins donnent le vertige et cette zone protégée foisonne de vie, terrain de jeux d’innombrables espèces. Une fois remonté sur l’embarcation, le navigateur s’aventure dans un immense dédale d’îlots rocheux aux formes étonnantes et aux flancs abrupts. En prenant garde à la profondeur des fonds par endroits, il est possible de circuler à loisir entre ces derniers, et même d’y apercevoir, avec un peu de chance, quelques dauphins joueurs. Ibiza, surtout connue pour ses boîtes de nuits, est en fait tellement plus que cela, à condition de savoir s’aventurer hors des sentiers battus.

skippers.ch ibiza

©Joseph Favre

« Vous prendrez bien un verre d’Ibizkus ? » 

Un homme d’affaires impliqué dans le monde de la voile, Antonio Palma, CEO de la banque privée Mirabaud (sponsor de l’écurie Spindrift et du Bol d’Or entre autres…), a décidé de s’immerger dans l’univers viticole. D’abord tombé amoureux de l’île il y a 12 ans, il s’est ensuite pris de passion pour son vin puissant « dont les qualités ne demandaient qu’à être révélées », nous-a-t-il raconté lors de notre passage dans ses caves. Lui qui, entre deux Conseils d’administration aime venir se ressourcer sur l’île, ne voulait pas « passer son temps à bronzer ». Il s’est donc inventé une activité utile en reprenant l’exploitation Ibizkus en 2007. Ce « Vino de la tierra Ibiza », aux accents méditerranéens très marqués, s’exporte tranquillement, mais sûrement sur le marché européen. On le retrouve désormais en Suisse, en Allemagne, mais aussi en Angleterre et sur toute l’île d’Ibiza, bien sûr… Le businessman a su valoriser son vin tout en améliorant sa qualité. En effet, alors que l’exploitation battait de l’aile lors de sa reprise, elle produit désormais 75 mille bouteilles par an… et ce n’est qu’un début ! Une manière de renouer avec l’histoire ancienne de cette terre, puisqu’on y produisait déjà du vin 2000 ans avant notre ère. Plus d’informations sur www.ibizkus.com. 

skippers.ch ibiza

©Joseph Favre

Pratique 

Voyager : 

Pour organiser votre voyage et/ou

navigation sur-mesure :

Voile Évasion, +41 76 378 56 04

fabienne@voile-evasion.ch

www.voile-evasion.ch

FERT Yachting, +41 22 730 47 81

yachting@fert.ch – www.fert.ch 

My Charter, +41 44 300 35 35

info@mycharter.ch – www.mycharter.ch 

Restaurants : 

Sol Cala Saona, +34 971 18 74 91

Ouverture à partir du 1er mai.

Es Molí de Sal, +34 971 18 74 91

www.esmolidesal.es