Dalton règne en maître sur l’Audi MedCup

Le quatrième rendez-vous de l’Audi MedCup à Portimao, au Portugal, a encore conforté l’équipage néo-zélandais dans sa suprématie en TP52. Les hommes de Grant Dalton ont en effet remporté leur troisième victoire sur ce circuit considéré comme la Champions League de la voile. Si Emirates Team New Zealand a démarré la saison sur la dernière marche du podium à Alicante, le voilier noir et gris a rapidement pris la tête de la flotte lors de la seconde confrontation, à Marseille, pour ne plus la quitter ensuite. L’ultime étape, à Carthagène en Espagne – qui se disputera mi-septembre – ne devrait dès lors n’être plus qu’une formalité pour le leader dont l’avance est presque arrogante. Matador, Quantum et Artemis n’ont plus qu’à lutter pour les deux places restantes du podium. La dernière manche se profile comme déterminante pour ces trois équipages.

Lutte acharnée
Du côté des GP42, qui régatent sur les mêmes parcours que leurs grands frères, les jeux ne sont par contre pas encore faits. La lutte pour la victoire est acharnée, Islas Canarias Puerto Calero et Roma/MK2 évoluent en effet en tête, à égalité. Caser-Endesa est bien ancré à sa troisième place et Airis ainsi que Turismo Madrid en 4e et 5e positions ne sont théoriquement plus inquiétants pour les trois premiers. À l’aube du dénouement de l’Audi MedCup 2009, on ne peut que faire le constat de la santé très précaire des cinq GP42 censés représenter une alternative meilleur marché aux TP52. Ces derniers n’affichent d’ailleurs pas non plus une forme extraordinaire puisqu’ils ne sont fi nalement qu’une dizaine en course. Les têtes d’affi che comme Russell Coutts, Dean Barker, Philippe Presti ou encore Thierry Peponnet restent néanmoins toujours fidèles à cette catégorie reine, alors que les 40 pieds n’intéressent plus les stars, comme ils pouvaient le faire en 2007. Personne n’ose s’exprimer sur la pérennité de ces deux séries sur le circuit 2010 et, malgré l’optimisme de Paolo Massarini, responsable de la classe GP42, l’avenir ne semble malheureusement pas radieux.