Déclarations du jour

Sébastien Col (FR), tacticien de Audi A1 powered by All4one
« Barcelone est un plan d’eau difficile car on a du mal à prévoir la force du vent. Ca peut être 8 noeuds, comme 15 noeuds. Et puis je dois dire que je ne connais pas très bien cet endroit. J’ai navigué deux fois ici mais la dernière fois c’était en 2001 donc cela ne date pas d’hier… Le plus dur sera de faire les bonnes prévisions du point de vue météo ».

Iain Percy (GBR), tacticien de TeamOrigin 1851 (GBR)
« Ce n’était qu’une manche d’entraînement. On apprend tous les jours un peu plus sur le bateau et on essaie de rattraper notre retard en matière de TP52. Je crois qu’on progresse. C’est dur de savoir en manche d’entraînement, parce qu’on ne peut pas dire qui naviguer à plein régime ou non. On ne peut pas vraiment en tirer de conclusions. Mais nous avons également très bien navigué hier et je ne crois pas que nous ayons des faiblesses particulières dans ces conditions. Tout le monde va à peu près à la même vitesse ».
« Cett régate va être marquée par le petit temps et l’enjeu est important. Ce sera une épreuve lourde pour tout le monde parce qu’il y a eu des manches annulées à Marseille et on va essayer d’en courir le maximum ici. Il faut prendre les manches une après l’autre et de pas prendre de risque inutile. Mais personnellement je crois que c’est une épreuve déterminante de la saison ».

Dean Barker (NZ), barreur d’Emirates Team New Zealand (NZL)
« Les départs vont être très disputés. Il va falloir bien se placer et partir en tête pour avoir un bon résultat à l’arrivée. Si vous y arrivez et que vous êtes réguliers dans vos résultats, alors vous pouvez gagner la régate. Avec ce petit temps, les bateaux naviguent quasiment à la même vitesse et tout repose sur les départs et sur la tactique dans le premier bord de près. Si vous passez la première bouée en tête ou dans les trois premiers, c’est gagné, mais si vous êtes derrière, c’est très difficile de revenir. C’est la première fois que je navigue à Barcelone, mais Don Cowie à la grand voile a fait les JO ici en 1992 et il a gagné la médaille d’argent avec Rod Davies, notre coach. Mais dans l’ensemble sur les bateaux peu de gens ont déjà régaté ici ».