Départ de la Barcelona World Race; 24’500 milles nautiques devant l’étrave du Mirabaud

Dominique Wavre et Michèle Paret, à bord du Mirabaud, ont mis le cap sur le détroit de Gibraltar, premier passage symbolique de cette course autour du monde en double.

Le grand jour est enfin arrivé ; les quatorze voiliers engagés dans la Barcelona World Race – le tour du monde à la voile en double sans escales – ont largué les amarres ce matin, et pris le départ de la course à 13h00 sous un ciel gris, par un vent très léger de 5 nœuds environ.

Légèrement en retard dans leur timing, Dominique Wavre et Michèle Paret ont franchi la première bouée de dégagement à la 12ème position, et aussitôt entamé une belle course poursuite sous spinnaker, doublant plusieurs concurrents lors des deux premières heures de course. En fin régatier, formé aux rigueurs du lac Léman, Dominique Wavre a certainement apprécié de devoir humer les moindres caprices du vent pour en tirer le meilleur parti ; un exercice auquel il excelle.

Au rythme ou les concurrents sont partis, la route qui mène au détroit de Gibraltar – le premier passage symbolique de la course – sera longue. Les avis des spécialistes – et des modèles météo – divergent. Certains estiment qu’il faudra longer la côte espagnole à l’approche du détroit ; d’autres prétendent qu’il y aura des vents thermiques soutenus le long de la côte africaine. On saura d’ici 2-3 jours quelle option s’avèrera la meilleure.

Cette journée très particulière du 31 décembre a débuté par l’au revoir aux marins, toujours très émouvant dans le cadre d’une course autour du monde, puis la parade des voiliers dans le vieux port, en direction de la ligne de départ.

Très concentrés, les co-skippers du Mirabaud ont brièvement salué leurs nombreux supporters, parmi lesquels leur fidèle groupe de soutien officiel. « Nous sommes déjà dans notre bulle », a commenté Dominique avant de larguer les amarres. « Dans notre tête, la course a déjà commencé ! ».

Bravant la météo maussade, des centaines de bateaux accompagnateurs sont venus accompagner les valeureux marins, assurant grâce à leurs cornes de brume et leurs encouragements une ambiance extraordinaire à ce départ de course.

Troisièmes de la précédente édition de l’épreuve, Wavre / Paret comptent parmi les équipages les plus en vue de cette Barcelona World Race. Unanimement salués pour leur sympathie et leur disponibilité lors des journées précédant le départ, ils ont acquis de nombreux nouveaux supporters. Il leur reste désormais trois mois pour les faire rêver.