Derniers bords, premiers bilans

23 juillet 2009 

Alors que les derniers concurrents de Les Sables – Horta – Les Sables tentent de rallier la ligne d’arrivée dans un vent mollissant, l’heure est aux premiers bilans d’une deuxième étape jugée particulièrement technique. Plus généralement, cette deuxième édition a fait le bonheur des navigateurs : la destination açorienne a été particulièrement prisée et le parcours a séduit par sa variété et l’éventail des conditions météorologiques proposées.

  L’étape retour Horta – Les Sables traîne en longueur pour les derniers concurrents de la flotte et transforme en pénitence les dernières heures de course. Le golfe de Gascogne se languit sous un ciel bas digne du plat pays et dans des airs toujours aussi évanescents. Destination Calais qui mène le dernier groupe voit revenir dans son tableau arrière plusieurs bateaux autrement plus récents que le plan Rolland de Pierre-Yves Chatelain et Lionel Régnier. Comme quoi, d’avoir un bateau dernier cri ne dispense pas de faire les choix de navigation adaptés.

Le vent devrait néanmoins rentrer et permettre à tous les concurrents d’arriver avant la fermeture de la ligne fixée à vendredi 24 juillet.

 Une étape autrement plus technique

 De l’avis de tous les coureurs, cette deuxième étape s’est caractérisée par son caractère technique plus prononcé que lors de l’aller. Autant la descente vers Horta s’était jouée sur des options de navigation tant dans le golfe de Gascogne que lors de la traversée de la dorsale, autant cette deuxième s’est jouée sur la capacité à trouver la meilleure combinaison de voilure dans des vents forts, à choisir les bonnes options de navigation au bon moment, à savoir résister et gérer l’usure du matériel comme des hommes. A ce jeu-là, les équipages les plus complets, les plus pointus techniquement, les plus volontaires ont parfaitement tiré leur épingle du jeu. Le podium l’illustre bien, avec un duo de tête Telecom Italia dont le palmarès, à lui seul, témoigne de l’expérience, des deuxièmes (CG Mer) qui ont su compenser leur relatif manque d’expérience du large par une hargne hors du commun et l’habitude des compétitions de haut niveau et un troisième (Tzu Hang) qui a su prendre les bonnes options de navigation et mettre en valeur un nombre impressionnants de milles déjà parcourus sur des voiliers de toute nature. C’était une étape pour hommes forts et la remontée spectaculaire au classement d’équipages aussi aguerris que Christophe Coatnoan – Halvard Mabire (Groupe Partouche) ou bien encore Yvan Noblet – Damien Guillou  (Appart City) en témoigne encore.

 Les Sables – Horta – Les Sables a rempli, au bout du compte, son contrat d’objectifs. Le but était de pérenniser une course estivale qui permette de se roder en vue des grandes épreuves transatlantiques en double ou en solitaire. Il était aussi de contribuer au développement de la Class 40 en attirant de plus en plus d’équipages étrangers. Avec six nationalités représentées au départ, on peut dire que l’avenir est bien engagé. Plus complexe, l’amalgame entre coureurs amateurs et néo-professionnels se réalise au prix peut-être parfois de différences de niveau certaines. Mais c’est aussi un excellent moyen de tirer l’ensemble vers le haut que de disposer de quelques pointures qui donnent un nouveau tempo à la course. Enfin, il serait injuste de ne pas évoquer l’accueil exceptionnel qu’a réservé Horta à la course. Disponibilité de tous les acteurs impliqués, paysages somptueux, la destination vaut autant pour le parcours qu’elle propose que pour l’ambiance à nulle autre pareille. Sans préjuger de l’avenir, la Class 40 a peut-être trouvé là un point d’ancrage particulièrement solide.

 Ils ont dit

 Jean Saucet (Entreprendre en coopérative) : « Cette étape était plus dure que la première. Il fallait vraiment être dessus le bateau tout le temps, trouver les bonnes combinaisons de voilure. Nous avons, de surcroit, voulu trop raser au départ la bordure de l’anticyclone et nous l’avons payé cher. Et c’est vrai que quand tu te retrouves relégué au fond du classement, tu appréhendes la course avec moins de décontraction… »

  Didier Le Vourc’h (Zed 4) : « Inconsciemment, le bon résultat de notre première étape, nous a mis beaucoup de pression. Du coup, nous avons navigué moins libéré. Et puis, l’étape était plus dure avec du vent fort qui soumet les équipages à rude épreuve. Nous avons sûrement payé là le peu de temps de navigation que nous avions en commun. Nous avons eu du mal, notamment, à bien gérer notre rythme de quart… Du coup, on s’est mis dans le rouge plusieurs fois et on l’a payé. »   

 

 

 

LES SABLES – HORTA – LES SABLES

 

 

 

 

 

 

 

 

Classement Général PROVISOIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1ère étape

2ème étape

Total

Diff/1er

Vitesse
Moyenne

1

55

TELECOM ITALIA Giovanni SOLDINI – Karine FAUCONNIER

6 j  11:55:06

6 j  5:39:32

12 jours

17:34:38

 

8,32

2

64

CGMER Wilfrid CLERTON – Loïc LEHELLEY

6 j  19:30:55

6 j  7:16:01

13 jours

02:46:56

0 j  9:12:18

8,08

3

53

TZU HANG Axel STRAUSS – Juerg BURGER

7 j  0:36:48

6 j  12:17:23

13 jours

12:54:11

0 j  19:19:33

7,82

4

43

PANALAD II Nicolas BRENNAN – Oliver BOND

6 j  19:53:58

6 j  17:19:21

13 jours

13:13:19

0 j  19:38:41

7,82

5

81

ZED 4 Gérald BIBOT – Didier LE VOURCH

6 j  16:28:20

6 j  21:50:17

13 jours

14:18:37

0 j  20:43:59

7,79

6

60

GROUPE PARTOUCHE Christophe COATNOAN – Sébastien FIGUE

7 j  0:43:14

6 j  20:26:10

13 jours

21:09:24

1 j  3:34:46

7,63

7

42

KEYSOURCE Paul WORSWICK – Mike WEST

7 j  6:31:50

6 j  20:37:45

14 jours

03:09:35

1 j  9:34:57

7,49

8

25

APPART CITY Yvan Noblet – Damien GUILLOU

7 j  9:39:53

6 j  20:09:40

14 jours

05:49:33

1 j  12:14:55

7,44

9

17

ENTREPRENDRE EN COOPERATIVE Ben PARNAUDEAU – Jean SAUCET

7 j  0:33:56

7 j  7:47:34

14 jours

08:21:30

1 j  14:46:52

7,38

10

45

EDF ENERGIE NOUVELLES VESTAS Davis AUGEIX – JC TURPIN

7 j  1:51:35

7 j  7:54:40

14 jours

09:46:15

1 j  16:11:37

7,35

11

47

GRASSI BATEAUX Olivier GRASSI – Eric GALMARD

7 j  2:24:44

7 j  7:50:19

14 jours

10:15:03

1 j  16:40:25

7,34

12

50

TECHNEAU Gilles DUTOIT – Arnaud DAVAL

7 j  14:06:20

6 j  23:41:34

14 jours

13:47:54

1 j  20:13:16

7,27

13

20

DOMAINEDELABOURIE.COM Jean-Edouad CRIQUIOCHE – JC CASO

7 j  9:46:14

7 j  8:10:58

14 jours

17:57:12

2 j  0:22:34

7,18

14

71

REVE86 Pierre-Marie BAZIN – Alain GRINDA

7 j  17:47:38

7 j  2:51:28

14 jours

20:39:06

2 j  3:04:28

7,13