Des derniers milles compliqués pour Gitana 11

Cette nuit, peu avant une heure de matin, Yann Guichard s’est adjugé la quatrième place de la catégorie Ultime dans cette 9e édition de la Route du Rhum La Banque Postale. Après trois jours de pétole et quatre nuits passées sans dormir, le skipper de Gitana 11 a vécu son arrivée comme un immense soulagement. Ereintants physiquement et durs pour les nerfs : c’est ainsi qu’il a qualifié ses derniers milles de course. Des derniers milles qui ne seront sans doute pas moins difficiles pour les Imoca et les premiers Multi50 attendus ce week-end à Pointe-à-Pitre.

Si les écarts sont restés stables cette nuit, entre les leaders de la classe Imoca et que Roland Jourdain (Veolia Environnement) conserve une situation de contrôle idéale sur ses adversaires après avoir été le premier, avec Armel Le Cleac’h (Brit Air) à récupérer le renforcement du vent au sud-ouest – mais aussi une mer inconfortable -, il s’apprête à être ralenti dès aujourd’hui à l’approche des Antilles. Lui comme ses poursuivants vont en effet devoir gérer une nouvelle zone de calme ce vendredi. Il faudra rester prudent.   Idem pour les deux leaders de la classe Multi50, Lalou Roucayrol et Lionel Lemonchois. Les deux hommes, qui tirent actuellement des bords au près dans 15 nœuds de vent, se livrent un beau duel. Et si le skipper de Région Aquitaine – Port Médoc s’accroche, force est de constater que le tenant du titre à bord de Prince de Bretagne lui grappille inexorablement des milles. Ce matin à 4 heures, Lalou ne possède plus que 38 milles d’avance contre 120 il y a 48 heures. La première place pourrait toutefois ne pas se jouer simplement entre ces deux-là. Les sudistes reviennent fort et surtout, bénéficient d’un alizé qui les pousse directement vers la Guadeloupe.   Pour leur part, les Class40 ont, continuent de progresser dans des conditions très différentes avec, comme on s’y attendait, un avantage de vitesse incontestable pour les sudistes qui ne va faire que s’accentuer dans les prochaines heures. Ainsi, si Thomas Ruyant (Destination Dunkerque) occupe toujours les commandes, il voit Yvan Noblet (Appart City) revenir à moins de 40 milles de son tableau arrière mais aussi et surtout Nicolas Troussel (Crédit Mutuel de Bretagne) débouler comme un boulet de canon au sud. Ce dernier a en effet parcouru le double de sa distance ces dernières 24 heures