Desjoyeaux et Gabart ont décidé de faire escale au Brésil

Suite vraisemblablement à un choc avec un objet flottant, l’étrave de Foncia a été sérieusement abîmée au point que Michel Desjoyeaux et François Gabart ont programmé avec leur équipe technique un arrêt express au Brésil pour changer la pièce touchée.

Copyright Foncia/ Yvan Zedda

C’est dimanche soir que l’équipe technique à terre de Foncia a été prévenue que la crash-box (partie non structurelle du bateau, mais qui protège l’étrave avec de la mousse) avait été arrachée et avait disparue dans l’océan. La coque n’est donc pas touchée et le 60’ Imoca ne risque rien. En revanche, l’équipage a pu constater ces dernières heures que la vitesse s’en ressentait dans les conditions de navigation actuelles avec des alizés musclés : au portant à plus de 17 nœuds de moyenne, l’absence de cette crash-box rend le planté de l’étrave plus dangereux en ralentissant brusquement la vitesse en fond de vague…

L’équipe technique de Michel Desjoyeaux et François Gabart, Mer Agitée a donc déjà mis en route la construction de cette pièce qu’elle apportera au Brésil lorsque Foncia sera près des côtes. Le choix du port d’escale est déjà défini, Recife puisque la route vers les Quarantièmes Rugissants passe relativement près de ces rivages brésiliens. L’installation de la nouvelle crash-box ne devrait prendre que quelques heures, y compris le détournement et l’entrée-sortie du port. Le règlement stipule que les concurrents n’ont pas de pénalité s’ils font escale avant la latitude de l’Australie. Cet incident technique ne semble pas à cette heure trop handicapant.