Casse-tête chinois p0our l’Act 2 des Extreme Sailing Series

 

 L’équipage d’Alinghi qui participe cette année aux Extreme Sailing Series s’est rendu jusqu’en Chine avec le clair objectif de faire mieux qu’à l’occasion de la régate inaugurale du circuit à Oman.

Ces cinq prochains jours, l’équipe suisse va en découdre avec dix autres équipes sur le plan d’eau capricieux de Qingdao, là où s’étaient déroulées les joutes véliques des Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Objectif affiché, faire mieux que la sixième place décrochée à Oman, où les résultats d’Alinghi furent prometteurs dans le cadre des régates en eaux ouvertes, mais s’avérèrent plus décevants lors des régates courues très près du rivage, en forme de stade.

« L’équipe a eu une réaction saine après cette première régate à Oman », témoigne Pierre-Yves Jorand, coach de l’équipe. « Ces derniers jours d’entraînement, nous avons passablement changé et nous nous sommes adaptés au niveau des réglages du bateau. Nous avons aussi travaillé sur notre vitesse pure en navigant bord à bord avec d’autres bateaux. Les résultats sont encourageants. Aujourd’hui, les conditions météo de Qingdao étaient particulières et la brise avait de la peine à se poser. Nous avons couru trois petites manches d’entraînements contre six autres bateaux. Mes premières impressions sont bonnes, nous avons pris de très bons départs et avons même remporté l’une des manches d’entraînement ce qui a pour conséquence que l’équipe est dans un très bon état d’esprit et a un moral au beau fixe! »

Connue comme « Cité de la Voile », Qingdao est le deuxième plus grand port marchand de la Chine. L’Act 2 des Extreme Sailing Series se compose de deux jours de régates en eaux ouvertes (13-14 avril) qui permet au comité de course de poser de vrais parcours près-vent arrière sans les contraintes des régates au format « stade » qui elles commenceront le 15 avril et permettront aux onze équipes de naviguer sous le nez des spectateurs