Doublé suisse en Surprise

Une 26e Primo Cup-Trophée Credit Suisse très intense

« Ce fut tactiquement très usant ». La phrase est de Nicolas Bérenger, grand vainqueur pour la seconde année consécutive de la Primo Cup-Trophée Credit Suisse, dans la catégorie Longtze Premier. Après un premier volet de l’épreuve disputé le week-end dernier et qui rassemblait quatre classes parfaitement monotypes (Dragon, Smeralda 888, Melges 20 et Esse 850), la baie de Monaco s’est, cette semaine encore, parée des atours les plus variés et les plus surprenants, du grandsu bleu de vendredi, à la neige du jeudi, et en clôture un agréable soleil hivernal pour ouvrir son second volet à six nouvelles séries : Longtze Premier, Melges 32, Farr 30, Platu 25, J24 et les Surprise qui disputaient leur Europa Cup.

La Primo Cup-Trophée Credit Suisse affirme cette année encore sa réputation d’exigence et de qualité pour les 900 marins qui s’y pressent du monde entier (17 nationalités) chaque début de saison.

Leurs voiliers dûment grûtés et chargés sur leur remorque, les coureurs se sont retrouvés en fin d’après-midi pour assister à la traditionnelle remise des Prix orchestrée par Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco, en maître de cérémonie. L’équipementier Slam, partenaire de l’épreuve apportait sa dotation en offrant aux trois premiers de chaque série des vêtements de la ligne Advanced Technology Sportswear. Le premier Surprise, Va… Rhum à Eric Monnin recevait le second Chronographe Hublot en jeu, après celui remis la semaine dernière au premier Dragon. Très attendu des marins, le tirage au sort nominatif pour l’attribution du lingot d’or offert par la banque Credit Suisse a été remporté par Gérard Garros qui concourrait en J24 (Blue Eagle).

Le Suisse Eric Monnin s’adjuge l’Europa Cap !

41 équipages de Surprise avait accouru cette semaine de 5 nations pour disputer dans le cadre de la Primo Cup-Trophée Credit Suisse la Coupe d’Europe de la Classe. L’occasion pour le Yacht Club de Monaco de mettre à l’honneur cette série qui est l’une des plus fidèles de la Primo Cup depuis plus de vingt ans. Grande spécialité helvétique, (la Suisse compte plus de 400 unités de ce joli plan Joubert) le titre ne semblait pas devoir échapper à un spécialiste du Léman. Le spécialiste du match race suisse Eric Monnin, régulier tout au long des 7 courses, s’adjuge le trophée à bord de Va… Rhum. Il résiste au retour tonitruant des Toulonnais de Patrick Fiol (Zig Zag), particulièrement bien inspirés dans le vent tortueux de ce dimanche. Le Français complète un podium dominé par les Suisses puisque c’est le Genévois Jérôme Clerc (CER I Aéroport de Genève), longtemps en tête, qui monte sur la seconde marche du podium. Les régates des Surprise ont donné lieu à de farouches empoignades, marquées notamment sur la houle croisée de samedi par un festival de rappels généraux, et de manches disputées sous la règle du drapeau noir, épisode symptomatique de l’esprit conquérant qui habitait les équipages en course.

Olympic met un terme à l’hégémonie Dunkerquoise

2009 avait incontestablement été l’année des Chti’s, et pas seulement au cinéma puisqu’en voile, ce sont les Dunkerquois de Daniel Souben qui avaient marqué de leur empreinte la classe des Farr 30, remportant toutes les épreuves de leur calendrier, Tour de France compris. Les Hyérois de Fabien Henry, à bord d’Olympic, ont brisé à Monaco cette suprématie, en s’imposant sur le fil du rasoir et au terme de 7 manches à couteaux tirés devant les hommes du Nord. Avec l’inusable Bernard Mallaret (Tendrisse) pour arbitre, le duel entre les deux principaux protagonistes du prochain  tour de France à la Voile a atteint des sommets de tension dans les petits airs instables de Monaco, quand les rotations impromptues du vent pouvaient à tout moment remettre en question la stratégie la plus réfléchie. « Il y avait beaucoup de stress à bord » reconnait Henry, « car la moindre faute pouvait se payer cash. Daniel Souben, le skipper de Dunkerque, en remportant la première manche ce matin, était revenu à un point au classement général. C’est donc la toute dernière manche qui a tout décidé. On a réussi à partir en milieu de ligne, avec du vent frais pendant que Courrier Dunkerque volait le départ. Conserver notre avance était ensuite une question de sang-froid… ».

Les Melges 32 ont fait le show…

Rapides, élégants, aériens… les Melges 32 sont certainement les monotypes ayant démontré toute la semaine les plus grandes facilités à maîtriser les conditions changeantes du plan d’eau de Monaco. Venu à court de repère pour sa première régate de l’année, l’équipage américain champion du monde emmené par Pieter Taselaar aura tardé à trouver ses marques en Principauté. Ses trois premières manches se sont soldées par de cuisants échecs, que le champion a eu tôt fait de corriger, pour terminer cette Primo Cup-Trophée Credit Suisse en trombe, avec trois victoires lors des trois dernières manches. « Nous avons très peu navigué ces derniers mois » avouait Pieter Taselaar, visiblement ravi de sa semaine monégasque. « Tous les équipages en étaient un peu au même point en terme de mise au point et on a vu qu’au fil des manches, les automatismes revenaient très vite ». Un réveil un peu tardif pour revenir sur le jeune et talentueux Italien Luca Lalli qui place son B Linsailing.com sur la plus haute marche du podium. Les 9 Melges 32 présents à Monaco se sont montrés particulièrement homogènes, régatant bord à bord quelles que soient les allures, et offrant l’excitant spectacle d’arrivées au cordeau, bateaux parfaitement réglés, et équipiers au maximum de leurs concentrations. C’est un autre Italien, Edoardo Lupi (Torpyone) qui prend la troisième place d’une classe décidément très performante, professionnelle et spectaculaire.

Bon anniversaire Eckhard !

Il est le très beau deuxième chez les Longtze, derrière l’intouchable Nicolas Bérenger (Un maillot pour la vie), l’Allemand Eckhard Kaller (wetfeet.com) qui fêtait en ce dimanche illuminé son anniversaire, s’est offert les deux manches du jour. Il demeure ainsi l’adversaire le plus menaçant pour Bérenger dans cette série aérienne et colorée en pleine expansion. 15 unités ont régaté ce week-end à Monaco, présentant aux spectateurs le show tonique des envolées au surf de leurs coques chatoyantes, et leurs virevoltantes silhouettes aux voiles lattées à la manière des Class America. Laurent Berjon, qui prend la troisième place du classement général, constitue avec l’équipage de HEC-Ecole navale skippé par Stéphane Christidis les menaces émergentes pour contrer la superbe de Nicolas Bérenger.

J/24 : les monégasques souverains

Avec 18 J/24 engagés, la série du plan Johnstone constituait une des flottes les plus étoffées et les plus cohérentes de cette 26e Primo Cup-Trophée Credit Suisse. Les Monégasques de Blandine Medecin triomphent sans partage en leurs eaux, ne déplorant qu’une 4e place pour plus mauvais classement, et triomphant à 4 reprises pour 7 courses validées. Autant dire que l’Italien Claudio Buiati (J Di Quadri), deuxième du général, se contente des miettes et pointe à 11 longueurs du général. C’est un autre Monégasque, Pierrick Devic (Miaou) qui monte sur la troisième marche du podium.

Platu 25 : Un Allemand chez les Ibères

Série ô combien populaire en Espagne, où se dérouleront d’ailleurs les prochains mondiaux (Alicante, juillet 2010), les Platu 25 voient un Allemand s’imposer à Monaco. Face aux spécialistes espagnols, mais aussi Italiens et Suisse, Jens Ahlgrimm (Farr Bar) n’aura en définitive montré de limites qu’en ce dernier dimanche de régates. Mais sa domination sans partage depuis vendredi lui a donné l’avance confortable qui lui permettait d’aborder en toute décontraction la houle du jour. C’est l’Italien Gianrocco Catalano (Nanuck) qui profite de ce relâchement pour se hisser sur la troisième marche du podium, derrière le très régulier Pepe Lis Santos (Xacobeo 2010) très heureux d’avoir entamé à Monaco une intense préparation qui doit le mener, espère-t-il, jusqu’à une consécration mondiale en ses eaux d’Alicante l’été prochain.

Ils ont dit :

Bernard D’Alessandri, Directeur du Yacht Club de Monaco :

« Les coureurs me semblent satisfaits de leur semaine. Ils ont disputé 8 courses, dont 7 retenues pour le classement, ce qui, en cette période de l’année, est tout à fait satisfaisant et constitue l’une des raisons pour lesquelles tant de coureurs viennent de l’Europe entière à Monaco débuter leur saison. Notre formule de course disputée par de nombreuses séries sur un même parcours est certes, une difficulté technique supplémentaire pour les navigants, mais est acceptée comme une composante normale de la navigation en flotte ».

Fabien Henry, vainqueur Farr 30 Olympic :

« Ce fut un week-end très stressant. On sait qu’à Monaco, tout peut arriver, et qu’il faut rester très concentré jusqu’au bout. Gagner ici est un bonheur, surtout pour notre fidèle partenaire Olympic qui nous suit depuis plus d’un an. Nous mettons fin à une hégémonie de Courrier Dunkerque, vainqueur ici l’an passé et vainqueur de toutes les grandes courses de la classe depuis un an. Dans le vent très changeant qui a régné ce week-end, tout l’équipage est resté très concentré, limite stressé. On va poursuivre la saison sur notre lancée, avec d’importants rendez-vous à Brest, Pornichet et au Havre, avec le Tour pour morceau de bravoure ».

Nicolas Bérenger, vainqueur Longtze Premie, Un maillot pour la vie :

« Je suis très satisfait de gagner une nouvelle fois à Monaco, et particulièrement avec cet équipage de copains, Olivier Duthoit, Edouard Masse et Sylvain Chtounder. Ce furent trois jours très éprouvants, car le plan d’eau de Monaco ne nous a pas ménagé. Ce fut tactiquement et intellectuellement très usant. Nous espérons naturellement participer à toutes les épreuves du Longtze European tour, mais cela passe par l’arrivée d’un nouveau partenaire que je cherche toujours. A titre personnel, j’aimerais aussi m’aligner au départ de la Route du Rhum en octobre prochain ».

Lorenzo Bressani, Melges 32 B Linsailing.com

« Notre équipe est la même depuis de nombreuses années et nous bénéficions cette année d’un nouveau skipper-propriétaire, Luca Lalli très jeune et très talentueux. Nous connaissons le plan d’eau de Monaco car nous venons ici chaque année soit en Melges 32, Melges 24, Platu et même en Smeralda 888. Il faut avoir beaucoup de talent et un peu de chance pour s’imposer ici. Ce fut notre cas. L’objectif pour nous est de bien se préparer pour le championnat du Monde de San Francisco. Le plateau relevé de la Primo Cup avec la présence du champion du monde en titre américain Pieter Taselaar (Bliksem) nous a bien aidés dans notre préparation ».

Classement Général Final :

Surprise, 7 courses retenues

  1. Eric Monnin,  (Va… Rhum) : 27 points
  2. Jérôme clerc (CER I aéroport de Genève) : 33 pts
  3. Patrick Fiol (Zig Zag) : 34 pts

Melges 32 : après 7 courses retenues

  1. Luca lalli (B linsailing.com) : 17 points
  2. Pieter taselaar (Bliksem) : 22 pts
  3. Edoardo Lipi (Torpyone) : 28 pts

Longtze Premier, 7 courses retenues

  1. Nicolas Bérenger (Un maillot pour la vie) : 10 points
  2. Eckard Kaller (www.wetfeet.de) : 16 points
  3. Laurent berjon (Voiles et voiliers) : 23 pts

Farr 30, 7 courses retenues

  1. Fabien Henry (Olympic) : 13 pts
  2. Daniel Souben (Courrier Dunkerque) : 15 points
  3. Laurent Abignoli (Tendrisse) : 15 pts

Platu 25, 7 courses retenues

  1. Jens Ahlgrimm (Farr Bar) : 15 points
  2. Pepe Lis santos (Xacobeo 2010) : 16 pts
  3. Gianrocco Catalano (Nanuck) : 20 pts

J24, après 7 courses retenues

  1. Blandine Medecin (Real Immobilier) : 11 points
  2. Claudio Buiatti (J Di quadri) : 22 pts
  3. Pierrick Devic (Miaou) : 28 pts