E3H lance Rémora, le premier bateau électrique de servitude

 

Cliquez ici avec le bouton droit pour télécharger les images. Pour protéger la confidentialité, Outlook a empêché le téléchargement automatique de cette image à partir d'Internet.

 

 

Après avoir présenté au Nautic 2008 le trimaran nouvelle génération Odonata, la société brestoise E3H a lancé, hier après-midi à 14 h sur le stand de la F.F.P.P., Rémora, le premier bateau électrique de servitude innovant, performant et respectueux de l’environnement. Conçu sur-mesure et destiné en priorité aux personnels des ports de plaisance, il a été développé en partenariat avec la Fédération Française des Ports de Plaisance (F.F.P.P.) et en collaboration technique avec les directeurs de ports.

       La société brestoise E3H, invitée d’honneur au Nautic 2008 avec Odonata, leur premier bateau électrique, est de retour cette année au Salon Nautique de Paris avec une deuxième création. E3H a souhaité, cette fois-ci, se tourner vers les ports de plaisance et répondre ainsi aux attentes des marinas de plus en plus soucieuses de la notion de développement durable. Ce nouveau projet est né de la collaboration étroite entre E3H,  la Fédération Française des Ports de Plaisance (F.F.P.P.) et les directeurs de port.

Des performances écologiques et techniques
      Pendant huit mois, ils ont réfléchi ensemble à un cahier des charges, dans l’objectif de réaliser un bateau répondant à des exigences de performance et de fiabilité et, bien évidemment, respectueux de l’environnement. L’architecte naval Tanguy Le Bihan a su offrir une solution écologique et efficace aux besoins identifiés de ses interlocuteurs, en proposant ainsi un bateau sur-mesure innovant, puissant et responsable : Rémora, « poisson pilote » des énergies propres.

      La maquette de ce trimaran semi-rigide électrique, sans rejet polluant et sans bruit, a été dévoilée, hier après-midi sur le stand de la F.F.P.P., en présence de Serge Pallarès, président de la F.F.P.P et directeur du port de plaisance de Saint-Cyprien, de l’architecte naval, Tanguy Le Bihan, de Jean-Yves Le Drian, Président de la Région Bretagne et de François Cuillandre, Maire de Brest et Président de Brest Métropole Océane.
Autre personnalité symbolique présente, Michel Schuller, un des principaux acteurs de la distribution automobile de France, sponsor de l’équipe cycliste professionnelle Bretagne-Schuller et nouveau partenaire de la société E3H. A ses côtés, le coureur cycliste français Dimitri Champion, champion de France de cyclisme sur route, ainsi que Nicolas Lunven, le  nouveau skipper Generali, vainqueur de la Solitaire du Figaro 2009.

Téléchargez le dossier de presse de Remora

Ils ont dit :
Serge Pallarès, président de la F.F.P.P et directeur du port de plaisance de Saint-Cyprien.
« Cette rencontre entre hommes a permis d’élaborer un outil de travail indispensable pour les ports de plaisance. La F.F.P.P. fait confiance à cette jeunesse que représente la société brestoise E3H. La Bretagne a toujours été avant-gardiste. E3H le révèle une nouvelle fois avec Rémora ».

Tanguy Le Bihan, l’architecte naval de la société E3H.
« Il s’agit d’une grande aventure. Résultat de ce travail d’un an et demi : un outil maniable, puissant, silencieux, qui ne fasse pas beaucoup de vagues, également équipé de l’informatique embarquée. Ce bateau n’est pas plus cher qu’un bateau thermique. C’est un produit pour les ports qui respectent aussi bien les plaisanciers que les utilisateurs ».

François Cuillandre, Maire de Brest et Président de Brest Métropole Océane.
 « Je suis très heureux, parce que ce projet est bien la preuve que les Bretons sont à la pointe de l’innovation dans le domaine maritime. Je suis persuadé que Rémora connaîtra un succès. Ce projet répond à tout ce que l’on peut espérer de mieux en termes de développement durable ».

 Jean-Yves Le Drian, Président de la Région Bretagne.
« Je souhaite que la Bretagne soit une région pionnière en termes d’écologie, en avance dans le développement durable et dans les hautes technologiques. Rémora aura un grand avenir ».