Emirates Team New Zealand magistral dans la brise

Changement radical de décor cet après-midi en baie de Cartagena où les protagonistes de l’Audi MedCup ont réussi à disputer deux manches très musclées. Avec des creux déferlants de presque 2 mètres et 25 noeuds de vent moyen sur le plan d’eau, ces confrontations se sont parfois muées en course par élimination. Sauf pour Emirates Team New Zealand, magistral dans la brise. Dean Barker et son groupe s’imposent à deux reprises grâce à une maîtrise parfaite dans tous les compartiments du jeu. En GP 42, Islas Canarias maintient fermement la barre devant ses adversaires

Aujourd’hui, le spectacle dans la baie de Cartagena valait le détour. Le vent de sud-ouest est monté jusqu’à 30 nœuds dans les rafales et le plan d’eau s’est franchement cabossé jusqu’à se parer de jolies crêtes déferlantes au sommet d’un clapot haut et court. Dans ces conditions, pas facile de trouver le bon équilibre au près et pas facile de tenir la route au portant. Les coques totalement masquées par l’écume, déboulant sous spi à 18-20 nœuds, ont fait le show. A cette allure, nombre d’équipages ont enchaîné les figures scabreuses, quand ils n’ont pas été victimes de leur matériel.

Avanies et avaries
Spi explosés, hâle-bas, chandeliers, tangons cassés, bref, on ne compte plus le nombre de départs au lof, d’enfournements spectaculaires et d’avaries qui ont hypothéqué la course d’une  bonne partie de la flotte.
Sur le GP 42 Turismo Madrid, on s’est même fait une petite frayeur lorsqu’un équipier est passé par dessus bord dans un départ au lof et que le moteur a refusé de démarrer au moment d’aller le chercher. L’équipage Espagnol à bord duquel le Français Philippe Presti officie à la tactique était alors en tête de la manche 1.
Même type de déboire pour les Argentins de Matador qui ne termineront pas cette première manche après un enchaînement de petites catastrophes (drisse de spi récalcitrante, départ au lof, tangon cassé). Les Américains de Quantum ont aussi perdu de précieuses places après avoir explosé leur spi à trois reprises et s’être pris dans celui de Bigamist qui traînait dans l’eau.

Emirates Team New Zealand : zéro défaut
Dans ce contexte, les deux manches du jour ont relevé de la course par élimination. Un seul équipage a échappé aux avanies : Emirates Team New Zealand.  Aujourd’hui, les Kiwis ne jouaient pas dans la même catégorie. Dans les départs, les choix stratégiques et les moments les plus délicats du parcours, à savoir les envois de spi et les empannages, ils n’ont jamais failli. Dean Barker et son groupe remportent la première manche après l’avoir dominée dès les premières longueurs. Dans la deuxième, ils ne s’imposeront certes qu’à l’issue d’un magnifique duel avec Artemis, non sans avoir littéralement déposé le bateau suédois en vitesse, au tout début du premier bord de spi. L’équipage de l’hémisphère sud prend donc logiquement la tête du classement provisoire du Trophée Caja Mediterraneo de la Région de Murcie et s’envole encore plus haut sur le tableau de la saison 2009.

Les autres gagnants de la journée s’appellent Audi Q8 et Bribón. En naviguant proprement et prudemment, l’équipe Italienne emmenée par Ricardo Simoneschi a été très régulière. Avec des manches de 2e et 3e, elle prend la deuxième place provisoire du Trophée de Murcie, trois points devant les Espagnols de Bribón (3e et 5e) qui n’ont pas démérité dans des conditions qui étaient pourtant loin d’être les favorites du bateau (le plus âgé de la flotte).

Les Canaries enchantés
En GP 42, l’équipage d’Islas Canarias a prouvé une fois de plus qu’il n’usurpait pas son statut de leader. Jose Maria Ponce et ses hommes remportent une des deux manches du jour et terminent 2e sur la dernière. Au général de la saison, ils prennent donc une petite avance de 5 points sur leur principal adversaire Roma (ITA), moins à l’aise dans la brise.
A noter également la belle prestation d’Iberdrola qui fait son entrée in extremis dans le Circuit pour cette ultime épreuve espagnole. Laureano Wizner et ses acolytes signent deux beaux résultats de 3e et 1er.

Demain vendredi, on prend les mêmes et on recommence pour une série de parcours banane dans des conditions qui pourraient à nouveau être ventées.

Retrouvez toutes les déclaration des skippers sur www.medcup.org

Circuit Audi MedCup 2009
Trophée Caja Mediterráneo Région de Murcie

TP52 Series
Classement général – Jour 1
1. Emirates Team New Zealand (NZL), 1+1= 2 points
2. Audi TP52 Powered by Q8 (ITA), 2+3= 5 points   
3. Bribón (ESP), 3+5= 8 points
4. Artemis (SWE), 7+2= 9 points
5. Bigamist 7 (POR), 6+4= 10 points
…    

GP42 Series
Classement général – Jour 1
1. Islas Canarias Puerto Calero (ESP), 1+2= 3 points  
2. Iberdrola (ITA),  3+1= 4 points
3. Caser-Endesa (ESP), 2+5= 7 points
4. Roma (ITA), 4+4= 8 points
5. Turismo Madrid (ESP), 7 (DNF)+3= 10 points

Circuit Audi MedCup 2009
Classement général (4 étapes)

TP52 Series
1. Emirates Team New Zealand (NZL), 38+27,5+28+25+2= 120,5 points
2. Artemis (SWE), 37+62,5+49,5+26,5+9= 184,5 points
3. Quantum Racing (USA), 40+41,5+65+29+14= 189,5 points
4. Matador (ARG), 36+47,5+42,5+44,5+20= 190,5 points
5. Bigamist (POR), 46+55,5+57+30,5+10= 199 points
…    

GP42 Series
1. Islas Canarias Puerto Calero (ESP), 20+23+23+16+3= 85 points
2. Roma (ITA), 22+17+30+13+8= 90 points
3. Caser-Endesa (ESP), 33+27+26+7= 106 points
4. Airis (ITA), 21+38+28+25+11= 123 points
5. Turismo Madrid (ESP), 35+35+43+23+10= 146 points

Toutes les vidéos sur www.skippers.tv/régates