EN DEMI-FOND ET DU MONDE SUR LES TALONS

Ils ont couru une banane ce matin et partent pour Talmont-St-Hilaire à 20h ce soir. Toujours en tête du classement amateur, les genevois doivent se méfier des malouins, mais également des hollandais de Mummaduck qui remontent en flèche.

Lorient, le 11 juillet 2010 – Après un Tour rapide de l’île de Groix hier, les coureurs du Tour de France à la Voile ont régaté ce matin. Au programme : un parcours banane. Tout le monde se repose à présent afin de préparer l’étape amenant toute la flotte en Vendée.
La matinée a été « light » pour les marins : une seule manche a été lancée. Au départ, 4 nœuds de vent, peu de courant et des vagues. « Ce sont des conditions difficiles pour nous », déclare Alexandre Giovannini, piano à bord. Il ajoute « Nous n’avons pas l’habitude des vagues sur le lac, c’est donc un facteur de plus à bien gérer pour nous ». Les effets de site ont été importants car la flotte a navigué entre l’Ile de Groix et le continent. « Nous n’avons pas pris un bon départ, explique Bruno Barbarin, co-skipper du bateau, et il a fallu vite se remettre dans le jeu. A mi-parcours, nous étions bien revenus mais le vent a beaucoup molli. Certains bateaux nous prenaient le vent et nous nous sommes retrouvés bloqués par moment. ». Pour la suite, ils réussissent à se remettre dans la course, à gérer les réglages et progressent au sein de la flotte. Ils franchissent la ligne d’arrivée en 12ème position.

Pour l’heure, l’équipage se repose. Il leur faut emmagasiner un maximum d’énergie car l’étape ralliant la Vendée va demander l’attention de tous à bord. 102 milles attendent les marins et peu de vent. Ils seront sous spi la majeure partie du temps. « Avant, nous avons fait des petites étapes, puis un marathon autour de la Bretagne. Ce soir, c’est un demi-fond qui nous attend. Dans les conditions attendues, on dort peu, il faut être concentrés tout le long et travailler sans cesse les réglages et la vitesse », conclut Bruno Barbarin.

Et il leur faudra rester concentrés jusqu’au bout sur cette étape coefficient 2. Les équipages de Purflo-Les Thermes de St Malo et Mummaduck sont à la bagarres sur les talons des genevois. Ils n’ont pas l’intention de baisser leur régime, ce qui rend la course toujours plus passionnante. Arrivée prévue à Talmont-St-Hilaire vers 17h demain.

A bord pour l’étape Lorient / Talmont-St-Hilaire
Bruno Barbarin (Barre)
Etienne David (2ème barreur)
Loïc Forestier (Embraque)
Bryan Mettraux (GV)
Justine Mettraux (N°1)
Denis Girardet (Navigation)
Cédric Schmidt (Piano)

Classement général ce soir :
1. Nouvelle Calédonie
2. Courrier Dunkerque