Escapade en Turquie : la magie de Fethiye

Texte et photos | Roland Fardeau

Au coeur de Fethiye, sous le soleil de la Turquie orientale, dans une ville de bord de mer qui rayonne depuis l’Antiquité se rassemblent de plus en plus de touristes, de plaisanciers et de randonneurs. En plus de la beauté des sites anciens, ils profitent de cette splendide région qui est un havre de navigation entre plages, faune et flore.

Fondé au 5e siècle avant J-C, le port de Fethiye était le plus important centre d’échange de la Lycie. De nos jours, son effervescence maritime et culturelle n’a pas perdu de son attrait. Le port s’est tourné vers une activité balnéaire et les plaisanciers s’y rendent pour découvrir en bateau le Golfe de Fethiye : un site d’une beauté exceptionnelle, aux eaux cristallines, ponctué de baies et de criques. Et le succès est au rendez-vous. Cette région est devenue la destination touristique la plus prisée en Turquie. Vous y apprécierez des conditions de navigation agréables, des criques séduisantes, des paysages intacts, et des sites historiques magnifiques tels que Yassicalar et Domuz.

Fethiye, ville de lumière

bmDans cette ville, style carte postale, les traditions sont ancrées. Dans les rues, nous avons rencontré des gens accueillants et agréables, toujours prêts à vous parler de leur patrimoine culturel. Nous avons visité les monumentales tombes rupestres, les trésors de la citadelle et l’amphithéâtre de Telmessos qui attirent beaucoup de monde. N’hésitez pas à vous promener avec un guide pour comprendre cette ville de bord de mer dont tous les trésors sont en plein air. Il vous parlera de la belle histoire du mariage d’Apollon, des conquêtes d’Alexandre le Grand, des monuments anciens de la période ottomane. Nous sommes passés voir les statues de chevaliers en relief situées dans un magnifique jardin près de la poste et observer la mosquée Eski Cami près du marché Paspatur sans oublier la petite heure de remise en forme au hammam de la ville. Et naturellement, le shopping attirera votre curiosité en fin de journée dans les rues animées du centre-ville. Il ne faut absolument pas manquer le grand marché aux poissons. Animation assurée. Nous avons choisi des mérous et des petits rougets puis nous sommes allés les faire griller et les avons dégustés dans un restaurant qui borde le marché.

Les îles paradisiaques autour de Fethiye.

Avant de larguer les amarres, cette belle journée est consacrée à la préparation du bateau avec l’équipe de Moorings. Notre formule « hôtel + bateau » permet un grand confort. Vous profitez de toutes les commodités de la marina et de l’hôtel : accès aux piscines, sauna, bain turc, restaurant au bord de l’eau et solarium avec vue sur la mer. En plus, notre hôtel, le Yacht Classic, est fier d’avoir reçu les acteurs de James Bond lors du tournage de Skyfall où plusieurs scènes ont été prises sur la plage de Calis, à proximité de Fethiye.

Allons voir ! L’heure du soir est idéale pour larguer les amarres. Notre catamaran moteur, un Leopard 39, longe tranquillement la fameuse plage de Calis vers le couché de soleil qui se reflète doucement, couleur d’or à perte de vue. Tout en sirotant un cocktail accompagné d’olives, notre petite équipe profite de ses instants de bonheur dans la tranquillité de la nuit tombante. Loin du bruit de la ville, nous continuons notre navigation sur quelques milles vers un petit chapelet d’îles sauvages, à l’ouest du golfe tout en savourant cette vue magnifique.

marcheLa variété de paysages est particulièrement riche avec des papillons qui voltigent au bord de l’eau et des petits oiseaux qui jouent avec les feuilles des arbres. La croisière s’annonce féérique. On se refugie dans une jolie crique à quelques encablures de la plage. L’odeur des pins descendant jusqu’aux abords de notre catamaran se mêle au doux parfum du thym et des lauriers. Et nous apprécions notre première nuit en mer bercée par la douce mélodie de la nature. Dans notre sommeil, on s’imagine au paradis enchanteur sous les étoiles de notre belle planète.

Au réveil, lever de rideau dans un décor théâtral qui contraste avec le quotidien de la vie urbaine. Le soleil, l’île et la mer s’accordent à merveille avec le bleu du ciel, le vert des pins et la blancheur des fonds marins. La chaleur est accablante et le vent du large est agréable. On se sent hors du monde devant cette plage paisible. Un petit mille plus loin, en faisant le tour de l’île, en nous approchant au plus près des grandes falaises bordées d’arbres magnifiques, un spectacle somptueux s’ouvre à nous. La magnifique baie de l’île Tersane ou la mer est si claire que nous enfilons nos masques pour une plongée dans les grottes sous-marines. Vous pourrez nager avec les tortues de mer qui viennent à la surface de l’eau. Un régal pour les yeux. Quand la petite ronde des bateaux de promenade nous rappelle que nous ne sommes pas seuls au monde, nous retrouvons le bel espace intérieur de notre catamaran. Nous prolongeons notre route vers Round Bay, Tomb Bay et Deep Bay en savourant le temps qui passe. Tranquillement, nous naviguons d’une île à l’autre par des petits îlots isolés pour rejoindre le ponton en bois de Ruin Bay, notre escale à terre. Comme une ultime récompense, nous savourons au bar un cocktail servi par toute une famille installée au bord de l’eau dont l’hospitalité est légendaire. Un enfant joue dans l’eau, une poule picore devant la maison. L’oncle nous propose un massage turc dans sa cabane en haut d’une petite colline tout en gardant un oeil sur le bateau. Le fils improvisé barbier est fier d’avoir eu (journal d’époque à l’appui) comme client Zinedine Zidane. À l’ombre des grands arbres, on passe d’un sentier de bord de mer à un chemin de terre pour visiter un site archéologique ou plutôt ce qui reste d’un temple abandonné suite aux invasions arabes. Il est l’heure de rentrer après un beau cliché de cette fugitive beauté. Il fait encore chaud et la mer nous tend les bras pour une ultime baignade rafraîchissante.

Douze îles qui regorgent de baies, de plages et de restaurants

mont-babaLe golfe de Skopea Limani est protégé à l’est par une chaîne d’îlots. Ses rivages très découpés offrent de nombreux mouillages spectaculaires, en pleine nature. Nous admirons de notre bateau les grandes falaises rougeâtres, creusées de grottes marines et de ravines avec des pentes escarpées couvertes de pinèdes touffues qui descendent jusqu’au rivage. Nous passons par Kapi Creek, une baie d’une beauté exceptionnelle qui forme un petit port naturel encastré entre des collines pentues, à un demi- mille au sud-ouest d’un chenal étroit passant entre le continent et l’île Domuz Adasi. L’entrée de la crique ne se repère que lorsque l’on arrive juste devant et que l’on aperçoit deux petites maisons en bois avec un jardin bien fourni attenant nichées au fond. Avec notre annexe, en slalomant entre quelques barques de pêcheurs, nous débarquons sur la plage devant un joli restaurant imprégné du calme de ce lieu. Au menu : poissons frais ou viandes grillées sur le barbecue maison. Il est bon de se laisser aller. Nous avons navigué tranquillement vers des mouillages verts et bleus, écouté un chef d’oeuvre le soir dans le parc naturel de Kumburnu, une zone protégée face au mont Baba dont s’élancent des centaines de parapentes multicolores. Notre voyage se poursuit paisiblement vers la baie de Yassicalar, puis vers Tersane. Nous approchons l’étrave de notre bateau sous des lianes et des cascades qui tombent sur la mer en écume blanche. Nous allons dormir à Boynuz Buku et Domuz. L’eau est d’une incroyable transparence, laissant voir le fond sur une grande profondeur. L’été, le vent qui dévale des reliefs réserve des navigations grisantes sur une mer absolument plate. Dans cette partie sublime de la Méditerranée, c’est un monde caché qui fait face au temps qui passe.

Pour organiser votre voyage et/ou navigation sur-mesure :

  • My Charter, info@mycharter.ch – mycharter.ch
  • Voile Évasion, fabienne@voile-evasion.ch.