Et les nominés sont…

Male Sailor of the Year


1. Christoph Bottoni

« Le laser, c’est du sport. » Ce sport, le Tessinois âgé de bientôt 33 ans le pratique depuis plus de 15 ans. Un grave accident l’avait empêché de participer aux Jeux Olympiques d’Athènes, mais à Beijing, il était de la partie. Au début de cette année, il occupait encore la 28e place parmi les 1 000 navigateurs du classement ISAF. Aujourd’hui, il a gagné trois places pour pointer au 25e rang. Parmi ses meilleurs résultats de cette année, on peut citer sa 7e place (sur 97 bateaux) à l’ISAF World Cup à Medemblik, sa victoire à la coupe d’Europe à Lugano et sa médaille d’argent aux championnats australiens.


2. Flavio Marazzi/Enrico De Maria

Une médaille à Londres 2012, tel est le grand objectif des deux navigateurs en Star. Le palmarès de l’actuel numéro 2 du classement ISAF est éloquent : 8e place aux mondiaux à Varberg en août 2009, 3e place à l’ISAF World Cup à Weymouth en septembre 2009, champions d’Amérique du Sud à Rio de Janeiro (novembre 2009), vice-champions du monde à Rio de Janeiro (janvier 2010), 2e place à l’ISAF World Cup à Palma (mars 2010). Sa carrière sportive, Flavio Marazzi l’utilise également pour son engagement en tant qu’ambassadeur de l’action Right to Play.

3. Arnaud Psarofaghis
Plongé très tôt dans la marmite de la régate, Arnaud est aussi à l’aise sur une coque que sur deux, avec ou sans foils. En 2009, il a ainsi remporté les championnats de Grand Surprise, de M2 et de Moth à foils, ainsi qu’un titre de champion d’Europe de Moth et une 3e place aux mondiaux, aux USA, toujours en Moth. En 2010, il a gagné l’Europa Cup d’Esse 850, s’est mis au D35, a pris la 4e place au championnat du monde, la 2e place du championnat de Moth de Dubai et la 2e place du podium européen à St. Moritz (5e au Championnat d’Europe Open).

 

Female Sailor of the Year


1. Dona Bertarelli

Pour la première fois dans l’histoire du Bol d’Or Mirabaud, un voilier a franchi la ligne d’arrivée avec une femme à la barre devant plus de 500 autres bateaux. Dans la journée et la nuit du 18 au 19 juin 2010, Dona Bertarelli et son équipage du D35 Ladycat ont mené la course du début à la fin, remportant la plus grande régate d’Europe en surface fermée en 16h, 49 mn, 57 sec, avec plus d’1h30 d’avance sur le deuxième du classement général.

2. Nathalie Brugger
Déjà distinguée en 2008 avec cet Award, la diplômée olympique à Pékin se bat toujours au plus haut niveau mondial en Laser. Elle occupe actuellement la 5e place du classement mondial de l’ISAF. Après une année de transition en 2009 pour régater en match race et en D35 sur Ladycat, les places décrochées cette année sont les suivantes : 4e à l’Olympic Riva et au championnat nord-américain ; 5e à Miami, 6e à Palma, 7e à Kiel sur le circuit pro de l’ISAF World Cup en Laser. Nathalie passera son hiver en Australie pour intensifi er son entraînement.

 

3. Linda Fahrni/Maja Siegenthaler
Agées de 17 et 18 ans, Linda et Maja naviguent ensemble sur 420 depuis deux ans. Une troisième place au championnat suisse 2009 à Lugano leur permet de fêter leur premier succès. En avril 2010, les deux navigatrices du Thunersee-Yachtclub terminent 3e de la CIMA à Marseille (meilleur équipage féminin) pour enchaîner avec un titre de championnes hollandaises. Aux ISAF Youth Worlds en juillet de cette année à Istanbul, c’est le grand exploit : Linda et Maja remportent la médaille d’or haut la main, avec une assurance étonnante.

Offshore Sailor of the Year


1. Jérôme Clerc

En 2009, Jérôme et l’EPFL Sailing Team ont permis à la voile d’être la discipline distinguée par le Prix du Sport EPFL (pour leur victoire au championnat du monde étudiant). En tant que barreur, l’administrateur du CER a décroché l’an passé des podiums en Smeralda 888 au Monaco Interclub Challenge (3e), en Surprise au championnat de Méditerranée (2e) et au championnat suisse (1er). Mais aussi en Farr 30 à la Genève-Rolle dans sa catégorie, ainsi qu’en 2010. Cette année, il a surtout obtenu la 2e place du Tour de France à la Voile en catégorie amateur, celle du championnat d’Europe de Surprise, celle du match race de Zoug, tout en restant champion suisse de Surprise et en régatant en D35 sur Zebra 7.

2. Stève Ravussin
Détenteur en 2009 du record de la traversée de la Méditerranée (17h, 8mn) sur Groupama 3, Stève Ravussin est le Suisse le plus rapide à la voile autour du monde depuis que Groupama 3 a décroché le Trophée Jules Verne le 20 mars 2010 (48j, 7h, 44mn). Il était chef de quart et barreur. Depuis 2009, Stève a également initié un projet de circuit international de multicoques en monotypes, les Multi One Design 70, appelé à voir le jour en 2011.

3. Yvan Ravussin
A bord du maxi-trimaran Banque Populaire, Yvan Ravussin a battu en 2009 le record de la plus longue distance parcourue en 24 heures (907 milles), ainsi que le record de la traversée de l’Atlantique (3j, 15h, 25mn). Lui-même est d’ailleurs l’auteur de la plus pointe la plus élevée atteinte pendant son quart : 47,16 nœuds ! En 2010, avec son équipage, ils ont établi un nouveau temps de référence sur la traversée de la Méditerranée (14h, 20mn) et vont tenter de s’emparer du Trophée Jules Verne autour du monde. Egalement équipier à bord du D35 Banque Populaire, Yvan est monté sur le podium du Challenge Julius Baer.

 

Junior Sailor of the Year


1. Jérémy Bachelin/Alexandre Massard

Jérémy et Alexandre s’étaient qualifi és en 420 sur le fil du rasoir pour les ISAF Youth Worlds à Istanbul avec un petit point d’avance sur Sebastiano Baranzini/Matteo Colombo. Agés de 17 ans, les deux membres du Cercle de la Voile de Vidy n’ont pas déçu : malgré un BFD, ils ont décroché la médaille de bronze.

 

2. Victor Casas

Victor Casas navigue depuis l’âge de 6 ans. A bientôt 15 ans, il affiche déjà un palmarès impressionnant : en 2009, au Championnat du monde des Optimist à Niterói (BRA), il se classe 31e parmi 211 concurrents ; à la Nieuwpoortweek (BEL), il monte sur la troisième marche du podium dans une flotte composée de 79 bateaux ; à la Coupe Internationale d’Eté (FRA), il se hisse au 6e rang parmi 176 régatiers et au championnat suisse, il remporte la médaille d’or. Invité en 2010 aux championnats sud-américains, il obtient alors le 40e rang parmi les 168 concurrents en lice. Casas remporte en outre la Total Opti Cup au Havre (sur 121 participants). Le jeune talent du Club Nautique de Versoix s’entraîne déjà sur 420. Sa carrière sur Optimist se terminera à la fi n de l’année au championnat du monde en Malaisie.

 

3. Sébastien Schneiter

Seul junior suisse masculin qualifié pour les premiers Youth Olympic Games à Singapour où il a obtenu une 22e place en Byte, Sébastien a cette année gagné le Monaco Optimist Team Race devant 12 nations. En Laser 4.7, il a remporté le championnat suisse et obtenu un titre de vice-champion d’Europe (31 pays, 232 participants). En 2009, il avait fini premier junior du championnat suisse de Moth, et pris en Optimist la 2e place des championnats suisses et hollandais (14 pays, 298 participants).