Expédition TOPtoTOP : Les Schwörer franchissent le passage du Nord-Ouest

Texte :

Photos : ©DR

Après quatorze années passées à écumer les mers et à fouler les sept continents, les Schwörer ne sont pas à court d’idées, ni d’audace, pour faire passer leur message en faveur de la protection de la planète.

Le 7 septembre dernier, après un peu plus d’un mois de navigation, la famille Schwörer a validé le passage du Nord-Ouest. Avec leurs cinq enfants – âgés de 8 mois à 11 ans, conçus à bord – ils ont parcouru 3076 milles nautiques en 34 jours et rencontré en chemin quelques 1200 étudiants – afin de les sensibiliser au changement climatique – et onze ours polaires… à moins de dix mètres de leur bateau. Histoire de pimenter le voyage, leur pilote est tombé en panne dès le début de l’aventure en Alaska. On peut imaginer ce que cela représente sous de telles latitudes, exposé au froid et à des vents atteignant parfois 50 noeuds.

Grandes premières

Comme si l’exploit n’était pas suffisamment grand, leur 15 mètres alu, Pachamana, devient le premier bateau battant pavillon suisse à réaliser le passage d’ouest en est, mais aussi le premier voilier à emprunter le détroit de Fury and Hecla, qui jusqu’à aujourd’hui, était pris par les glaces. Quant à leur petite dernière, Mia, elle pourrait bien être une des plus jeunes navigatrices à avoir jamais réalisé cette route.

 ttt_2016-08-30_nwp_cominghaAu-delà du caractère spectaculaire de ce voyage, leur aventure n’a été possible que parce que la fonte de la glace arctique s’est accélérée. À travers ces prouesses, les Schwörer démontrent l’urgence de la situation climatique. Après une année 2016 bien chargée, ils projettent de lancer leur dernière expédition en direction du pôle Sud. En terres australes, ils tenteront l’ascension du mont Vinson (4 892 m), qu’ils n’avaient pu rallier en 2004 en raison d’importants dommages causés à leur bateau. Au terme de ce périple, et après avoir visité plus de 100 pays, ils raccrocheront les écoutes pour s’établir sur un coin de planète et espèrent qu’une nouvelle génération de voyageurs reprendra le flambeau pour voguer au secours de notre Terre. Plus d’infos sur toptotop.org.