Foiler en 4 leçons avec Arnaud Psarofaghis – Leçon n°4 : mes premières régates

Je suis prêt pour ma première régate sur foils, quelles différences avec les formats traditionnels ?

4 lecons 2Comment me préparer pour ma première régate ?

Bien se préparer pour une régate est une chose essentielle pour en retirer un maximum de plaisir en toute sécurité. Les bateaux volants sont très rapides et il faut toujours avoir un oeil sur les autres participants, car les vitesses de rapprochement sont parfois de l’ordre de 70 km/h. Il est donc essentiel d’anticiper au maximum les manoeuvres et la gestion des croisements entre les bateaux.

Il y a aussi quelques points clefs à suivre pour arriver prêt sur une régate :

  1. Faire un tour complet de son bateau pour vérifier que toutes les pièces sont en bon état, vis et manilles serrées et que tous les bouts sont encore en bonne condition (cela vous évitera de mauvaises surprises une fois sur l’eau).
  2. Prendre connaissance des quelques règles fondamentales de la régate.
  3. Bien lire les instructions de course pour être au point sur les différents parcours possibles et ne pas être pris au dépourvu (car il y a souvent de petites différences entre chaque classe).

Quelles différences avec les formats traditionnels ?

Le format de régate des bateaux à foils est sensiblement différent, car il y a des parcours particuliers selon les classes. Les régates seront aussi sensiblement plus courtes, entre 20 et 30 minutes maximum.
Par exemple :

  1. Les Flying Phantom naviguent sur des parcours de type banane, mais ont la particularité de prendre les départs au près ou au reaching (type Coupe de l’America 2013-2017).
  2. Les Moth à foils quant à eux ont des parcours banane standard avec une porte au vent et sous le vent.

Comment bien gérer mes départs ?

Le départ est un point clef de la régate. Il vous permettra de vous mettre ou non dans une position favorable par rapport à vos concurrents. Avant de prendre le départ, il est important d’identifier le côté favorable de la ligne en fonction de la direction du vent et de l’orientation de la ligne. Ensuite, une fois que vous connaissez le côté favorable de la ligne, il vous sera plus facile de faire un plan A et un plan B (il est toujours important d’avoir un bon plan B au cas où…). Lors du départ avec un bateau à foils, il est plus important de maîtriser le différentiel de vitesse plutôt que la distance à la ligne (à 20 noeuds, vous parcourez 10 m/sec).

Voici les quelques points importants pour bien préparer son départ :

  1. Identifier le côté favorable de la ligne. Identifier le côté favorable du plan d’eau (privilégiez la pression avec des bateaux à foils).
  2. Partir lancé au top départ et garder une distance de lancement d’environ dix secondes par rapport à la ligne, cela vous permettra de la couper avec une bonne vitesse.